Vignettes de pédagogie active

Toutes les fiches (11)

Étude de cas

Étude de cas
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Moyenne

Dans la vraie vie, comment fait-on ?

L'Étude de cas est une situation concrète présentant un problème réel ou fictif pour lequel les élèves, regroupés en équipe de 2 à 4, devront poser un diagnostic, proposer des solutions et déduire des règles ou des principes applicables à des cas similaires. Cette activité a donc pour objectif de permettre à l'élève de vivre une démarche de résolution de problème à travers des cas qui lui sont soumis. Ainsi, on présente à l'apprenant un cas qui doit être le plus vraisemblable possible. Cette référence à la réalité exerce un grand attrait sur l'apprenant qui est alors à même d'apprécier la pertinence des éléments théoriques présentés en périphérie du cas. Le support le plus couramment utilisé est l'écrit. Les informations à fournir aux élèves doivent être objectives, claires, réalistes, complètes et exhaustives et le sujet traité doit susciter un certain intérêt chez les élèves. Le temps que requiert la réalisation de l'étude de cas peut être très variable, allant de quelques heures à plusieurs semaines. En somme, l'Étude de cas est une activité permettant aux élèves de développer leurs habiletés de raisonnement et d’analyse via l’étude d’une situation concrète présentant un problème ouvert et complexe.

Jeu de rôle - Technique centralisée

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Moyenne

Moi, Léornard de Vinci, je...

Dans la formule du Jeu de rôle - Technique centralisée, les élèves sont invités à faire une interprétation spontanée et subjective du rôle d'un personnage dans une situation précise afin de mieux comprendre les motivations qui justifient les comportements. L’élève a une grande liberté d’action quant à la manière d’interpréter ce rôle. La technique centralisée implique que les élèves soient répartis en petits groupes de 4 à 6 personnes auxquels un rôle différent est attribué. Un observateur est désigné dans chaque groupe alors que les autres élèves interprètent, de façon improvisée et spontanée, le rôle qui leur est attribué. Après le jeu de rôle, une discussion a lieu et c'est à ce moment que les observateurs donnent leurs commentaires aux autres élèves. Les observateurs doivent faire des commentaires précis et soumettre des éléments qu'ils ont notés pour alimenter cette étape de la discussion. Cette dernière permet également aux autres élèves d'exprimer leurs sentiments et leurs émotions sur ce qu'ils ont vécu immédiatement après leur prestation. Cette méthode est utilisée, entre autres, dans le but de développer des attitudes comme l’empathie de différents professionnels envers certaines clientèles. Pour ce faire, elle simule des conditions de santé (par ex., pathologies visuelles, handicap physique) afin de permettre aux apprenants de mieux comprendre et ressentir ce que ces personnes vivent au quotidien, par exemple les problèmes d'ordre social ou psychologique. Le Jeu de rôle se distingue de la Simulation par le caractère subjectif de la vision qu’on propose de la réalité. En résumé, dans une Simulation, l'élève joue son propre rôle en se projetant dans une situation professionnelle réaliste alors que, dans un Jeu de rôle, il campe un rôle ou un personnage.

Jeu de rôle - Technique de l'aquarium

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Moyenne

Moi, Léornard de Vinci, je...

Dans la formule du Jeu de rôle - Technique de l'aquarium, les élèves sont invités à faire une interprétation spontanée et subjective du rôle d'un personnage dans une situation précise afin de mieux comprendre les motivations qui justifient des comportements. L’élève a une grande liberté d’action quant à la manière d’interpréter ce rôle. La technique de l'aquarium implique l'attribution de rôles à certains élèves qui seront les protagonistes alors que les autres observeront leur performance. Cette technique offre la possibilité de faire l'analyse critique de la scène interprétée et suscite habituellement de nombreux commentaires de la part des observateurs et des protagonistes. Après le jeu de rôle se tient une discussion et c'est à ce moment que les observateurs donnent leurs commentaires aux autres élèves. Ainsi, les observateurs doivent avoir des observations précises à faire et des éléments à noter pour alimenter l'étape de la discussion. Cette dernière permet également aux autres élèves d'exprimer leurs sentiments et leurs émotions sur ce qu'ils ont vécu immédiatement après leur prestation. Cette méthode est utilisée, entre autres, dans le but de développer des attitudes comme l’empathie de différents professionnels envers certaines clientèles. Pour ce faire, elle simule des conditions de santé (par ex., pathologies visuelles, handicap physique) afin de permettre à ceux qui jouent le rôle de ressentir ce que ces personnes vivent au quotidien comme les problèmes d'ordre social et psychologique. Le Jeu de rôle se distingue de la Simulation par le caractère subjectif de la vision qu’on propose de la réalité. En résumé, dans une Simulation, l'élève joue son propre rôle en se projetant dans une situation professionnelle réaliste alors que, dans un Jeu de rôle, il campe un rôle ou un personnage.

Laboratoire

laboratoire.png
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Moyenne

Apprendre en faisant

Le Laboratoire est une activité dans laquelle l'enseignant propose aux élèves une expérience à réaliser qui leur permettra d'étudier les causes, les effets, la nature ou les propriétés d'objets ou de phénomènes par la manipulation ou l'expérimentation. L'enseignant a pour rôle de bien planifier les séances de laboratoire et de les superviser adéquatement. Il doit également discuter au préalable avec les élèves du sujet, des exigences, des consignes et des détails concernant la tâche à réaliser en laboratoire, de même que les comportements à adopter. Généralement, à la fin du Laboratoire, les élèves doivent remettre un rapport partiel ou complet, qui fait entre autres état des résultats obtenus ainsi que d'une analyse de ces derniers. En somme, le Laboratoire est une activité permettant aux élèves de mettre en application et de concrétiser leurs connaissances théoriques et procédurales sur un sujet précis par la manipulation et l'expérimentation.

 

Débat

Débat
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Moyenne

Avec qui es-tu d'accord ?

Le Débat est un échange d’idées sur un sujet controversé entre deux groupes d'élèves, dont le premier opte pour la position POUR et le second pour la position CONTRE. Les deux groupes doivent défendre leur point de vue et tenter de convaincre l’équipe adverse. Les positions peuvent être choisies par les élèves ou imposées par l’enseignant, lequel joue le rôle de modérateur. Cette activité demande une préparation préalable de la part des élèves dans le but de trouver des arguments crédibles. En somme, le Débat est une activité permettant aux élèves d'échanger des idées et de défendre un point de vue sur un sujet donné, et ce, de manière animée et interactive.

 

Panel

Panel
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Moyenne

Qu'est-ce que les nouveaux experts en disent ?

Le Panel est une activité lors de laquelle l'enseignant présente un sujet de discussion aux élèves et sélectionne, parmi ces derniers, des panélistes qui devront débattre du sujet choisi devant le reste de la classe. Les panélistes se documentent préalablement sur le sujet afin que, lors de l’activité, ils soient en mesure de défendre leur point de vue. Les élèves formant l’auditoire sont invités à poser des questions aux panélistes pour alimenter la discussion. L’enseignant peut intervenir pour rectifier des faits ou poser des questions aux élèves. En somme, le Panel permet aux élèves de partager et de défendre leur point de vue sur un sujet, de sorte à assurer une discussion avec leurs pairs.

Ateliers pratiques

ateliers_pratiques
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Moyenne

Allons-y, on essaye !

L’Atelier pratique est une activité par laquelle les élèves s’exercent à réaliser une tâche ciblée en fonction des compétences ou des habiletés à développer dans le cours. Cette activité est habituellement précédée d’une démonstration de la part du professeur quant à l’utilisation du matériel qui, bien souvent, est nouveau pour les élèves. Le professeur guide les élèves dans la réalisation de la tâche et il les questionne régulièrement sur leurs façons de procéder. Il donne régulièrement des rétroactions pour les orienter ou les corriger. Il crée un climat de confiance et d’entraide dans la classe. L’Atelier pratique peut se réaliser seul ou en équipe. Cette activité doit être suivie d’un retour en plénière pour conclure sur les apprentissages réalisés et corriger les erreurs commises. En somme, l’Atelier pratique est une activité permettant aux élèves de mettre en application et de concrétiser leurs connaissances théoriques et procédurales sur un sujet précis, tout en bénéficiant de l’entraide de leurs pairs.

Apprentissage coopératif

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Moyenne

Apprendre seul c'est bien, mais en groupe c'est mieux !

L'Apprentissage coopératif est une approche interactive de l'organisation du travail en classe selon laquelle les élèves apprennent les uns des autres, ainsi que de l'enseignant et du monde qui les entoure. Les principes fondamentaux de l'Apprentissage coopératif sont les suivants :

  • l'interdépendance positive, c'est-à-dire que chacun travaille à la réalisation de l'objectif commun en assumant ses propres responsabilités
  • la responsabilité individuelle envers le groupe
  • l'enseignement des habiletés de coopération via le travail de groupe, la réflexion sur l'expérience vécue et la compréhension du travail en équipe par des activités organisées par l'enseignant
  • l'évaluation du fonctionnement du groupe par les élèves.

L'activité est réalisée en petits groupes distincts d'élèves. Dans une situation d'Apprentissage coopératif, on a affaire à un groupe centré sur une tâche à réaliser où la concurrence et l'individualisme n'ont pas leur place. L'implication de chacun est capitale, car tous sont là pour apprendre et tous ont pour tâche d'enseigner à leurs coéquipiers. Ainsi, dans l'Apprentissage coopératif, le groupe est organisé de manière à assurer la participation de chacun et l'objectif de réussite personnelle est intégré à l'objectif de la réussite collective. Les conditions à réunir afin d'apprendre en coopération sont les suivantes :

  • Une situation d'apprentissage complexe et authentique : afin d'être motivante pour les élèves, la tâche à réaliser doit constituer un défi qui ne pourrait être relevé seul. D'une part, une tâche est dite complexe lorsqu'elle implique une compréhension multidimensionnelle et nécessite diverses interactions dans la discussion, l’argumentation et la réflexion autour de la recherche de solutions. D'autre part, une tâche est dite authentique lorsqu'elle s’ancre dans la vie de l’élève, de l’école ou de la communauté.
  • Un objectif commun : permet de rassembler les membres de l'équipe et de mettre en commun leurs connaissances et leurs talents.
  • L'interdépendance et la responsabilisation : chaque membre du groupe s’engage à mettre ses forces individuelles à contribution dans l’atteinte de l’objectif et engage sa responsabilité envers les autres membres du groupe et par rapport à lui-même, en tant qu’apprenant.
  • L'hétérogénéité des groupes : bâtir des équipes de sorte à ce que les forces au sein du groupe soient diversifiées et complémentaires.
  • La communication : afin d'atteindre leur objectif commun, les élèves devront favoriser l'écoute active et tirer profit de leurs compétences en matière d’argumentation et d’expression de leurs idées (ou de leur désaccord).
  • La réflexion critique : les élèves devront réfléchir à la contribution de chacun des membres de l'équipe ainsi qu’au fonctionnement du groupe par une discussion avec l'enseignant ou une autoévaluation formelle.

En somme, apprendre en coopération, c’est plus que travailler en équipe. Cela implique l’interdépendance, la responsabilisation des membres du groupe et l’instauration d’un espace d’apprentissage non compétitif qui valorise la démocratie, l’égalité, l’équité, la solidarité ainsi que la responsabilité personnelle et mutuelle.

L'entretien collectif

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Moyenne

Discutons, ensemble!

L’Entretien collectif est un exercice au cours duquel l’enseignant questionne la classe ou un groupe d’élèves sur un sujet particulier afin de récolter des commentaires, des propositions ou toute autre information qui s’avère utile dans le contexte. L’activité se déroule en deux étapes. Premièrement, l’enseignant pose une question en lien avec le sujet étudié en veillant à créer une ouverture qui consistera en un point de départ à la discussion qui suivra. Deuxièmement, les élèves répondent à cette question dans un contexte d’échange d’informations. Cette formule pédagogique a l’avantage de permettre aux élèves, d’une part, de s’exprimer de manière spontanée pour faire valoir leurs idées et d’autre part, d’enrichir leur réflexion grâce aux interventions des autres.

Tapis de tri

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible
Intensité d'animation - Moyenne

Classer les données

Comme le nom le suggère, les Tapis de tri permettent de trier ou de classer des idées, des images, des mots, de l’information ou des objets selon la catégorie à laquelle ils appartiennent. Afin de classer ou d’organiser différents éléments en fonction de leurs caractéristiques, les élèves choisissent la méthode de tri qui correspond le mieux à leurs besoins. Ils peuvent se servir, par exemple, de paniers, de boîtes, de cartons, de cerceaux, de diagrammes de Venn, etc. Ainsi, la tâche des élèves dans cet exercice est de classer les données selon des attributs particuliers en utilisant une méthode de tri adaptée. Le tri des déchets dans différents bacs selon leur nature est un exemple d’activité correspondant aux Tapis de tri. Cette formule pédagogique est bénéfique pour l’apprentissage, notamment chez les élèves plus visuels ou tactiles.

SVA

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible
Intensité d'animation - Moyenne

Ce que je sais, ce que je veux savoir et ce que j’ai appris

La formule pédagogique SVA permet à l’élève de confronter ses idées par rapport à ce qu’il sait déjà, ce qu’il aimerait savoir et ce qu’il a appris. L’élève crée alors des liens entre ses connaissances antérieures et ses nouvelles connaissances. Le recours à un tableau ou un graphique SVA s’avère efficace dans un tel contexte, dans la mesure où il permet à l’élève d’organiser ses idées en fonction de ce qu’il sait déjà, de ce qui pique sa curiosité et de ce qu’il découvre au cours de la leçon. Cette technique permet également à l’enseignant de découvrir les idées préconçues des élèves pour pouvoir les corriger, tout en répondant aux questions qui suscitent leur intérêt.