Vignettes de pédagogie active

Toutes les fiches (42)

Pages

La minute de réflexion

Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Élevée

Exercice de synthèse court, direct et efficace

La Minute de réflexion permet à l’enseignant de vérifier rapidement la compréhension des élèves à la suite d'un apprentissage. Cette technique propose aux élèves de formuler des questions liées à leurs incompréhensions de la matière ou de résumer les éléments importants abordés hors classe ou en classe. Elle permet aux élèves de réfléchir à leurs propres difficultés et de structurer leur pensée de sorte à hiérarchiser les principales notions apprises. 

Toile de questions

Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Élevée

Construction visuelle collaborative d'éléments à clarifier ou à réviser

La Toile de questions sert à faciliter l’élaboration de questions liées aux notions abordées. Les élèves sont amenés à structurer leur pensée autour de mots-clés. Par cette technique, les élèves construisent une toile, un réseau de questions qui permettent de clarifier concrètement les notions qui posent problème ou de réviser certains concepts. En somme, la Toile de questions permet aux élèves de structurer de manière visuelle leurs apprentissages.

Tournoi

Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Élevée

Approfondissement des apprentissages dans un contexte compétitif

Le Tournoi consiste en l'organisation du groupe et des tâches d'apprentissage de façon à ce que les apprenants entrent en compétition. La principale fonction du tournoi est donc de permettre d'améliorer un apprentissage dans un contexte de compétition amicale. Le tournoi se déroule généralement en deux temps. L'enseignant demande d'abord aux apprenants d'étudier un contenu puis, il y a ensuite la formation d'équipes pour réaliser le tournoi proprement dit. Il y a deux types de tournois : le tournoi où s'affrontent plusieurs petites équipes et celui où n'entrent en jeu que deux grandes équipes. Dans le cas du tournoi avec plusieurs petites équipes, les élèves répondent à des questions, font un jeu ou un exercice. Dans le cas du tournoi réalisé par deux grandes équipes, l'enseignant désigne deux chefs d'équipe qui, à leur tour, choisissent librement leurs coéquipiers. La tâche consiste alors à répondre, à tour de rôle à l'intérieur d'une même équipe, aux questions de l'enseignant. À la première mauvaise réponse, la question s'adresse à l'équipe adverse et ainsi de suite. En somme, le Tournoi permet aux élèves d’améliorer leurs apprentissages dans un environnement compétitif sain et motivant.

Exposé par les pairs

Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Présentation pour mieux comprendre et vulgariser

L'Exposé par les pairs est une présentation orale d'informations avec ou sans l'utilisation de moyens audio-scripto-visuels. Le présentateur s'adresse au groupe-classe et présente des informations sur un sujet précis. L'exposé peut se faire de manière individuelle ou en petits groupes. Il est possible que les élèves formant l'auditoire posent des questions aux orateurs. En somme, l'Exposé par les pairs permet aux élèves de partager leurs apprentissages tout en développant leurs habiletés de vulgarisation et de raisonnement.

Questions à foison

Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Faible

Utilisation rapide de l'information nouvellement acquise

Pour la méthode Questions à foison, l'enseignant doit présenter du contenu sous la forme d’enseignement magistral et, périodiquement (aux 10-15 minutes), entrecouper sa présentation de séances de quiz. Lors de ces séances, les élèves travaillent en équipe et doivent réfléchir à des questions portant sur le contenu enseigné et les poser aux élèves des équipes adverses. Le professeur reprend ensuite sa présentation en prenant soin de commenter les réponses données et d’apporter les corrections nécessaires. En somme, les Questions à foison permettent aux élèves de mieux assimiler les notions présentées de manière magistrale en leur faisant utiliser rapidement l'information nouvellement acquise.

Racine carrée (ou Puzzle)

Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Faible

Partage des connaissances : 2 temps, 2 manières

La Racine carrée consiste à former autant d’équipes que la racine carrée du nombre total d’apprenants dans le groupe. Ce résultat détermine d'ailleurs le nombre de sujets requis pour cette activité. Chaque apprenant se voit attribuer une lettre correspondant à un sujet et un chiffre. Dans un premier temps, tous les apprenants auxquels on aura assigné la même lettre (donc le même sujet) sont regroupés et discutent pendant un temps déterminé. Dans un deuxième temps, les groupes sont démembrés et de nouveaux groupes sont formés, réunissant cette fois ceux qui ont le même chiffre. À ce moment, chaque expert d'un sujet aura l'opportunité d'enseigner à ses collègues ses apprentissages. En somme, la Racine carrée permet aux élèves de partager leurs apprentissages de sorte à uniformiser leurs connaissances puis, d’apprendre de nouvelles notions à partir de l’enseignement de leurs collègues.

Documentation trouée

documentation_trouee
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Élevée

Qu'est-ce qui manque ?

La technique Documentation trouée consiste à fournir aux élèves une version incomplète des notes de cours qu’ils pourront compléter en classe à l’aide de l’exposé magistral de l’enseignant. Généralement, les éléments manquants dans les notes de cours correspondent à des mots-clés, à de courtes phrases ou à la solution d’un exercice. Cette technique est préférable à l’absence totale de notes de cours pour les élèves, car la Documentation trouée a l’avantage de libérer du temps afin de leur permettre de réfléchir sur les notions enseignées. En effet, puisqu’ils ne doivent prendre en note que certains éléments et non l’ensemble des notes, ils peuvent se concentrer sur ce que leur apprend l’enseignant et déduire les éléments qui manquent. Dans le même ordre d’idée, lorsque la technique Documentation trouée est comparée à celle de fournir aux élèves une version complète des notes de cours, elle présente l’avantage de motiver ces derniers à se présenter en classe, les incite à être plus attentifs à la présentation et, surtout, les implique dans leurs apprentissages en les invitant à réfléchir sur les notes qui doivent être prises. Afin de rendre l’activité significative et efficace pour l’apprentissage, il faut que les éléments retirés des notes de cours puissent être déduits par les élèves qui ont assisté au cours, sans que ces derniers ne soient nécessairement aidés par l’enseignant. En somme, la Documentation trouée permet aux élèves de réfléchir sur les notions présentées de manière magistrale, et donc de mieux les assimiler.

Quoi, comment et pourquoi?

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Contenu, forme et fonction d'un message

L'objectif de la technique Quoi, comment et pourquoi? est d'amener l'élève à analyser un texte puis, à répondre aux questions suivantes : 

  1. Quoi ? L'élève doit faire un résumé du contenu du message.
  2. Comment ? L'élève doit décrire le format utilisé pour présenter l'information (type de texte, tableau, image, graphique, etc.) et évaluer si celui-ci est optimal.
  3. Pourquoi ? L'élève doit préciser la fonction du message, c'est-à-dire cibler l'objectif qui se cache derrière le texte (convaincre, expliquer, critiquer, analyser, etc.).

Les réponses à ces questions sont inscrites dans un tableau, ce qui en facilite la lecture et donc, l'évaluation. Les types de textes à analyser peuvent être très variés : un article scientifique, une analyse critique, un article de journal, un poème, un extrait de roman, une publicité, etc. Puisque cette technique amène les élèves à décomposer l'information présente dans un texte de sorte à en faciliter la compréhension, elle permet à l'enseignant d'évaluer leurs compétences en analyse et le développement de leur pensée critique.

Mémos d’analyse

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Moyenne

Analyse-moi ça

La technique Mémos d'analyse exige que les élèves rédigent une ou deux pages d'analyse au sujet d'une problématique spécifique. La personne pour laquelle le mémo est écrit est généralement identifiée comme un employeur, un client ou une partie prenante qui a besoin d’une telle analyse pour prendre des décisions éclairées. Cette technique demande une mise en contexte réelle et authentique lors de laquelle les élèves sont amenés à jouer un rôle précis, celui d'un analyste en finance, en politique, en environnement, en éducation, etc. Ainsi, puisque cet exercice implique une mise en situation authentique, il devient très stimulant intellectuellement pour les élèves et augmente leur motivation à apprendre. En outre, les Mémos d'analyse permettent à l'enseignant de récolter des informations importantes sur les compétences rédactionnelles et analytiques de ses élèves. 

 

 

Interruptions intelligentes

Interruptions intelligentes
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Élevée

Qui, quoi, quand, comment et pourquoi ?

Dans l'activité Interruptions intelligentes, l’enseignant présente du contenu sous la forme d’enseignement magistral et, au bout de 5 à 10 minutes, la présentation est interrompue. L’enseignant sélectionne alors un élève à qui il demande de réaliser une tâche simple en lien avec le segment présenté. Cette tâche pourrait être de répondre à une question ouverte ou encore, de résumer les idées principales présentées. Après avoir commenté la tâche réalisée par l’élève, l’enseignant répète le processus jusqu’à la fin de sa présentation. En somme, les Interruptions intelligentes permettent aux élèves d'assimiler les notions présentées de manière magistrale en leur faisant utiliser rapidement l'information nouvellement acquise.

Carte heuristique

carte_heuristique
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Montre-moi à quoi tu penses

Les Cartes heuristiques, aussi appelées Cartes mentales ou Mind Maps, permettent aux élèves de représenter sous forme hiérarchique et visuelle différents concepts liés aux notions du cours. Contrairement aux Cartes conceptuelles, les Cartes heuristiques ne suggèrent pas de concepts théoriques ou de mots-clés à mettre en relation. Elles demandent plutôt aux élèves de construire une arborescence d’un concept central en représentant hiérarchiquement les termes ou les images qui y sont associés. D’ailleurs, l’utilisation de couleurs et de dessins peut aider à rendre les cartes plus significatives visuellement. Il s’agit donc d’un exercice très personnel puisque les Cartes heuristiques reflètent le cheminement de la pensée de leur auteur. En somme, les Cartes heuristiques permettent aux élèves de représenter visuellement la hiérarchie des connaissances acquises sur un sujet précis.

Rétroaction vidéo

Rétroaction vidéo
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Apprendre et comprendre en se regardant et en s'écoutant

La technique de la Rétroaction vidéo consiste à enregistrer, sous la forme d’un fichier audio ou vidéo, la performance des élèves dans la réalisation d’une tâche spécifique. Ces fichiers pourront par la suite être visionnés par l’enseignant et par les élèves eux-mêmes. Ainsi, l’enseignant sera en mesure de formuler des commentaires et des recommandations aux élèves sur leur performance. Quant aux élèves, le visionnement de leur performance leur permettra de s’autoévaluer et de prendre connaissance de leurs processus de réflexion. Il s’agit donc d’un exercice de métacognition qui peut être très bénéfique pour les élèves et leurs apprentissages. Quoique cette technique demande un investissement de temps important, il n’en reste pas moins qu’elle permet de fournir autant à l’enseignant qu’aux élèves des informations très pertinentes sur les apprentissages réalisés.

Dans tes mots

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Exercice de vulgarisation pour un public ciblé

L’objectif de la technique Dans tes mots est simple : demander aux élèves de mettre dans leurs mots les principes sous-jacents d’un concept, d’une théorie ou d’une méthode de résolution de problèmes. Cette vulgarisation doit être réalisée pour un public cible spécifié par l’enseignant. Dans de nombreuses situations, il est essentiel de pouvoir exprimer le message, les consignes ou les instructions à communiquer en termes simples et compréhensibles. À l’oral comme à l’écrit, cette technique permet aux élèves de mettre en pratique leurs compétences de vulgarisation. De plus, elle fournit à l’enseignant des informations sur la capacité de synthèse et de reformulation des théories et des concepts importants par les élèves. Ainsi, l’enseignant est en mesure de savoir à quel point ceux-ci ont compris et intégré la matière.

Questions d’examen

question_dexamen
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Moyenne

C'est ça que tu devrais savoir !

Lors de l'activité Questions d'examen, les élèves sont invités à composer des questions d'évaluation pour le cours ou certaines notions du cours. Les élèves peuvent partager ces questions avec les autres pour y répondre individuellement ou en petits groupes. Avec cette activité, l'enseignant peut avoir une idée plus claire de ce que les élèves pensent être important, et s'ils répondent à ces questions, de ce qu'ils ont compris. Les questions et les réponses préparées peuvent également être utilisées comme base à de l'enseignement par les pairs. La collecte des questions et des réponses proposées par les élèves peut prendre plusieurs formes. La forme la plus simple est de demander aux élèves de noter leurs questions et/ou leurs réponses sur des feuilles de papier que l'enseignant récoltera par la suite. Une forme plus interactive serait de noter les questions proposées par les élèves directement dans Socrative, qui est une application Web permettant de sonder un auditoire et de voir les résultats en temps réel. Pour ce faire, l'enseignant s'installe à l'ordinateur et rédige directement dans Socrative les questions que les élèves lui soumettent à tour de rôle dans la classe. Il peut ensuite demander aux élèves de se connecter à Socrative afin de répondre aux questions proposées. Il aura ainsi un accès en temps réel aux résultats de ses élèves et pourra, le cas échéant, apporter des précisions ou faire des rappels sur les notions qui semblent être moins bien comprises. En somme, l'activité Questions d'examen permet aux élèves d'intégrer leurs apprentissages et de les valider.

Tableau vivant

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Faible

Action, on tourne !

La technique du Tableau vivant sort indéniablement des sentiers battus en ce qui a trait aux méthodes d’enseignement. Elle requiert la participation des élèves qui devront incarner des personnages, des scènes ou même des concepts pour tenter de mieux comprendre les principes théoriques sous-jacents. Dans cette activité, les élèves sont amenés, par une mise en situation concrète, à prendre des rôles et à interpréter physiquement ce qui se passe. Par exemple, pour bien comprendre les forces qui entrent en jeu dans la structure d’un pont, les élèves peuvent incarner des piliers, se donner la main comme des haubans ou un tablier et, ainsi, ressentir ou voir le comportement des différents constituants. Les élèves pourraient également recréer une œuvre d’art ou un moment historique important, ou encore illustrer le principe de fonctionnement d’un équipement ou d’un système quelconque. Cette technique n’est pas simple puisqu’il faut se demander comment et dans quel contexte elle pourrait fonctionner. Cependant, elle peut être très visuelle et très marquante pour les élèves qui se rappelleront beaucoup plus facilement les notions enseignées. En somme, cette technique permet aux élèves de répondre à la question suivante : Est-ce que je comprends assez bien ce concept pour pouvoir l’expliquer sans rien dire ni écrire ?

Jeu de rôle - Technique centralisée

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Moyenne

Moi, Léornard de Vinci, je...

Dans la formule du Jeu de rôle - Technique centralisée, les élèves sont invités à faire une interprétation spontanée et subjective du rôle d'un personnage dans une situation précise afin de mieux comprendre les motivations qui justifient les comportements. L’élève a une grande liberté d’action quant à la manière d’interpréter ce rôle. La technique centralisée implique que les élèves soient répartis en petits groupes de 4 à 6 personnes auxquels un rôle différent est attribué. Un observateur est désigné dans chaque groupe alors que les autres élèves interprètent, de façon improvisée et spontanée, le rôle qui leur est attribué. Après le jeu de rôle, une discussion a lieu et c'est à ce moment que les observateurs donnent leurs commentaires aux autres élèves. Les observateurs doivent faire des commentaires précis et soumettre des éléments qu'ils ont notés pour alimenter cette étape de la discussion. Cette dernière permet également aux autres élèves d'exprimer leurs sentiments et leurs émotions sur ce qu'ils ont vécu immédiatement après leur prestation. Cette méthode est utilisée, entre autres, dans le but de développer des attitudes comme l’empathie de différents professionnels envers certaines clientèles. Pour ce faire, elle simule des conditions de santé (par ex., pathologies visuelles, handicap physique) afin de permettre aux apprenants de mieux comprendre et ressentir ce que ces personnes vivent au quotidien, par exemple les problèmes d'ordre social ou psychologique. Le Jeu de rôle se distingue de la Simulation par le caractère subjectif de la vision qu’on propose de la réalité. En résumé, dans une Simulation, l'élève joue son propre rôle en se projetant dans une situation professionnelle réaliste alors que, dans un Jeu de rôle, il campe un rôle ou un personnage.

Jeu de rôle - Technique de l'aquarium

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Moyenne

Moi, Léornard de Vinci, je...

Dans la formule du Jeu de rôle - Technique de l'aquarium, les élèves sont invités à faire une interprétation spontanée et subjective du rôle d'un personnage dans une situation précise afin de mieux comprendre les motivations qui justifient des comportements. L’élève a une grande liberté d’action quant à la manière d’interpréter ce rôle. La technique de l'aquarium implique l'attribution de rôles à certains élèves qui seront les protagonistes alors que les autres observeront leur performance. Cette technique offre la possibilité de faire l'analyse critique de la scène interprétée et suscite habituellement de nombreux commentaires de la part des observateurs et des protagonistes. Après le jeu de rôle se tient une discussion et c'est à ce moment que les observateurs donnent leurs commentaires aux autres élèves. Ainsi, les observateurs doivent avoir des observations précises à faire et des éléments à noter pour alimenter l'étape de la discussion. Cette dernière permet également aux autres élèves d'exprimer leurs sentiments et leurs émotions sur ce qu'ils ont vécu immédiatement après leur prestation. Cette méthode est utilisée, entre autres, dans le but de développer des attitudes comme l’empathie de différents professionnels envers certaines clientèles. Pour ce faire, elle simule des conditions de santé (par ex., pathologies visuelles, handicap physique) afin de permettre à ceux qui jouent le rôle de ressentir ce que ces personnes vivent au quotidien comme les problèmes d'ordre social et psychologique. Le Jeu de rôle se distingue de la Simulation par le caractère subjectif de la vision qu’on propose de la réalité. En résumé, dans une Simulation, l'élève joue son propre rôle en se projetant dans une situation professionnelle réaliste alors que, dans un Jeu de rôle, il campe un rôle ou un personnage.

Superlatifs

superlatif
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Élevée

Le +

Dans l'activité Superlatifs, l’enseignant forme des équipes de 3 à 5 élèves et présente du contenu sous la forme d’enseignement magistral. À la fin de la présentation, il demande aux équipes de noter un premier superlatif, soit le point qu’ils jugent le plus important de la présentation. Ensuite, il demande à certaines équipes de partager ce point en le justifiant à l’aide d’arguments, ce qui permet de lancer la discussion. L’enseignant commente le choix et les arguments des équipes, puis reprend le processus en leur demandant de chercher d’autres superlatifs tels que le point le plus utile, le plus intéressant ou encore le plus complexe. En somme, l'activité Superlatifs permet aux élèves de concrétiser leurs apprentissages en revoyant une présentation magistrale sous différents points de vue.

Laboratoire

laboratoire.png
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Moyenne

Apprendre en faisant

Le Laboratoire est une activité dans laquelle l'enseignant propose aux élèves une expérience à réaliser qui leur permettra d'étudier les causes, les effets, la nature ou les propriétés d'objets ou de phénomènes par la manipulation ou l'expérimentation. L'enseignant a pour rôle de bien planifier les séances de laboratoire et de les superviser adéquatement. Il doit également discuter au préalable avec les élèves du sujet, des exigences, des consignes et des détails concernant la tâche à réaliser en laboratoire, de même que les comportements à adopter. Généralement, à la fin du Laboratoire, les élèves doivent remettre un rapport partiel ou complet, qui fait entre autres état des résultats obtenus ainsi que d'une analyse de ces derniers. En somme, le Laboratoire est une activité permettant aux élèves de mettre en application et de concrétiser leurs connaissances théoriques et procédurales sur un sujet précis par la manipulation et l'expérimentation.

 

Tournante

Tournante
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Faible

Échanger pour mieux comprendre

La Tournante est une activité de discussion tenue en groupes de 4 à 6 élèves pendant un temps déterminé sur une question donnée. Dans chaque groupe, un élève se voit attribuer le rôle de secrétaire. Puis, l'enseignant propose un sujet de discussion (ou un problème à résoudre) sur lequel les élèves devront échanger dans chacun des groupes pendant que les secrétaires prendront des notes. Au terme du délai imposé, un membre de chaque équipe change de groupe. Les nouvelles équipes font le point avec le nouveau venu et la discussion est relancée. La rotation se répète un certain nombre de fois. Enfin, les secrétaires partagent leurs rapports lors d'un retour en plénière. En somme, la Tournante est une activité permettant aux élèves de discuter et d’échanger sur un sujet, tout en assurant une relance continuelle de la discussion et la circulation de l’information.

Pages