Vignettes de pédagogie active

Toutes les fiches (68)

Pages

Socrative

socrative
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Évaluer en temps réel

La technique Socrative repose sur l’utilisation du site web du même nom. Ce site internet, également disponible sous la forme d’une application téléchargeable, permet de suivre le développement, les progrès et les performances des élèves à l’aide d’un support technologique. L’enseignant peut y bâtir des questions interactives rapides ou des quiz plus développés qui lui permettront de suivre, en temps réel, les apprentissages de ses élèves. Les questions de type QCM (questions à choix multiples) et les questions Vrai ou Faux se prêtent bien à cet outil puisqu’il est facile d’en programmer les réponses et de prévoir une correction automatique des questions par l’application. Par contre, il est tout de même possible d’intégrer aux questionnaires des questions à réponses courtes que l’enseignant peut corriger par la suite en grand groupe.

Ainsi, une fois le questionnaire bâti, l’enseignant doit en régler les paramètres selon ses préférences. Il doit notamment choisir le mode du questionnaire selon les trois options suivantes :

  • Commentaire instantané : les élèves répondent aux questions dans l’ordre et ne peuvent pas modifier leurs réponses. Les commentaires notés au préalable par l’enseignant pour chacune des questions sont disponibles aux élèves instantanément après que la réponse soit soumise. L’enseignant suit la progression des élèves sur un tableau des résultats en temps réel.
  • Navigation ouverte : les élèves peuvent répondre aux questions dans n’importe quel ordre et modifier leurs réponses avant de terminer. L’enseignant suit la progression des élèves sur un tableau des résultats en temps réel.
  • Rythme imposé par l’enseignant : L’enseignant contrôle le flux de questions et supervise les réponses en temps réel. Il est aussi en mesure de passer des questions et d’y revenir ensuite.

Il est également possible pour l’enseignant de fixer d’autres paramètres intéressants pour son questionnaire. Notamment, il peut imposer, ou non, aux élèves d’inscrire leur nom, il peut décider d’afficher le pointage final, ou non, et il peut aussi ne permettre qu’une seule tentative de réponse à ses élèves pour chacune des questions. Une fois tous ces paramètres sélectionnés, l’enseignant rend le questionnaire disponible et demande à ses élèves de se connecter à Socrative à l’aide de leur ordinateur portable, leur tablette ou encore leur téléphone intelligent. Au moment de se connecter, les élèves doivent inscrire le nom de la classe virtuelle créée par l’enseignant à laquelle le questionnaire a été identifié. Pendant que les élèves remplissent le questionnaire, il est possible pour l’enseignant de surveiller le nombre d’élèves qui ont répondu à telle ou telle question. Ainsi, il peut suivre leur progression et mieux gérer le temps de l’activité. Une fois le questionnaire terminé, l’enseignant a accès à un tableau de résultats complet présentant les performances de ses élèves pour chaque question. Il a également accès à des statistiques intéressantes, comme le taux de réussite à chacune des questions. Il peut décider de montrer ces tableaux et statistiques aux élèves, en prenant bien soin de masquer les noms, si l’entrée de cette information avait été imposée.

Les avantages de cette technique sont nombreux. D’abord, elle permet à l’ensemble de la classe de participer à l’activité et d’avoir l’opportunité de tenter une réponse. L’anonymat de la procédure donne d’ailleurs l’occasion aux élèves plus gênés d’être impliqués en classe. Ensuite, l’utilisation d’outils électroniques permet de dynamiser le cours et de maintenir l’attention des élèves, surtout lorsqu’une compétition est en jeu. De plus, cette stratégie permet à l’enseignant de voir en temps réel quelles sont les notions qui sont moins bien comprises par les élèves, ce qui lui permet de faire une rétroaction instantanée sur cette partie de la matière.

Questionnement

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Élevée

Quand simplicité et efficacité vont de pair !

Le Questionnement est la technique d’apprentissage actif la plus simple à implanter et probablement la plus utilisée. Elle consiste, lors d’une leçon, à poser une ou plusieurs questions aux élèves de sorte à susciter leur réflexion. Cette méthode permet également à l’enseignant d’obtenir plus d’informations sur la compréhension d’un concept par ses élèves. Le Questionnement peut se faire à différents moments lors de la leçon. Si cette technique est mise en pratique en début de leçon, c’est pour enclencher la réflexion. Si l’enseignant l’utilise en cours de leçon, c’est pour mieux adapter ses explications aux élèves. Si c’est plutôt en fin de leçon, alors c’est pour s’assurer de la compréhension des concepts par les élèves. Plusieurs types de questions existent et chacune possède des avantages et des inconvénients. Par exemple, il est possible de poser des questions ouvertes, qui permettent de recueillir beaucoup d’informations puisqu’elles laissent beaucoup de liberté aux élèves. Il y a aussi les questions fermées qui ont l’avantage d’être rapides et qui sont surtout pertinentes lorsque l’objectif est de cibler de l’information précise. De plus, les questions posées peuvent être directes et cibler des élèves en particulier ou peuvent être posées à la cantonade lorsque l’objectif de l’enseignant est d’alimenter les échanges entre les élèves en créant une discussion.

Point à clarifier

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Moyenne

Un point m'embrouille...

Tel que son nom l'indique, la technique du Point à clarifier requiert que les élèves ciblent un point qui nécessite des éclaircissements après une leçon, une discussion, la réalisation d'un devoir, la lecture d'un texte ou le visionnement d'un film ou d'une pièce de théâtre. Cette formule pédagogique est donc facile à mettre en place et ne requiert pas beaucoup de temps, tout en fournissant aux enseignants beaucoup d'informations sur la compréhension des notions par les élèves. En effet, les enseignants sont en mesure de repérer assez aisément les sujets les plus difficiles pour leurs élèves et, ainsi, d'orienter leurs décisions d'enseignement quant au temps à consacrer à chacun de ces sujets. Il est possible pour l'enseignant de prévenir les élèves qu'ils auront à proposer un Point à clarifier après une activité. Cela les incitera à être plus attentifs et plus concentrés, et donc à mieux comprendre la matière.

Sondages d'opinion

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Ça ne prendra que 5 minutes...

La technique des Sondages d'opinion permet de rassembler des informations venant de différentes personnes sur un sujet particulier. Cette technique permet donc d'explorer la variété d'opinions des élèves d'un groupe et d'en apprendre davantage sur chacun. Ceci est particulièrement important lorsque l'on sait que les élèves ont souvent des opinions préexistantes sur les notions qui seront enseignées lors d'une leçon et que ces opinions, lorsqu'elles ne sont pas étayées par des preuves, peuvent fausser ou bloquer le message pédagogique. Ainsi, les Sondages d'opinion deviennent un outil précieux pour les enseignants puisqu'ils leur permettent de découvrir les opinions de leurs élèves sur des problèmes spécifiques et leur donnent ainsi la possibilité de mieux choisir la manière d'aborder ces problèmes en plus de déterminer les obstacles potentiels. Les Sondages d'opinion sont des activités familières et inclusives qui engagent tous les élèves, même les plus calmes ou les plus réticents, à découvrir et à exprimer leurs opinions.

Dilemmes éthiques

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Moyenne

Le poids des valeurs

La technique des Dilemmes éthiques propose aux élèves de s’attarder à un problème éthique propre à leur domaine d’études. Lors d’un dilemme, une personne est obligée de choisir entre deux parties possibles, comportant toutes deux des inconvénients. Ainsi, les élèves sont invités, par la rédaction d’un court texte, à proposer une solution au problème éthique présenté et à la justifier. Grâce à cette technique, l’enseignant et les élèves sont en mesure d’en apprendre davantage sur les valeurs qu’ils défendent ainsi que sur la manière dont elles impactent leurs décisions. De plus, la technique des Dilemmes éthiques est très polyvalente puisqu’elle est applicable à toutes les disciplines susceptibles de soulever des questions ou des enjeux éthiques. Cette formule pédagogique est notamment efficace dans des domaines tels que le droit, la médecine, l’ingénierie, le travail social, l’éducation, la gestion, la philosophie et la théologie.

Évaluation de ses habiletés

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

À quel point es-tu confiant ?

La technique de l’Évaluation de ses habiletés consiste à soumettre aux élèves un sondage composé de quelques questions simples. Ces questions ont comme objectif d’obtenir une mesure approximative de la confiance en soi des élèves par rapport à une compétence ou à une aptitude spécifique. Lorsque l’enseignant connaît le degré de confiance de ses élèves par rapport à certaines notions ou habiletés, il est en mesure de structurer plus efficacement les tâches à réaliser afin de renforcer la confiance en soi, la motivation et l’apprentissage des élèves. De plus, le fait d’évaluer leurs habiletés permet aux élèves de concentrer davantage leur attention et leurs efforts sur les tâches avec lesquelles ils sont plus hésitants et ainsi, d’améliorer dans l’ensemble leurs performances.

Billet de sortie

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Mesure instantanée de la compréhension

Les Billets de sortie sont un outil d’évaluation formative qui permet aux enseignants d’évaluer dans quelle mesure les élèves comprennent ce qui leur est enseigné en classe. Cet outil peut être utilisé quotidiennement ou hebdomadairement. Un bon Billet de sortie peut indiquer si les élèves ont une compréhension superficielle ou approfondie des notions enseignées et permettent aux enseignants de situer les lacunes de leurs élèves et de cerner ce qu’ils doivent corriger dans leur enseignement. Cette activité est réalisée à la fin de la leçon et les élèves sont invités à répondre sur une feuille de papier à une question posée par l’enseignant. La question posée doit essentiellement porter sur la leçon qui vient de se terminer et peut avoir plusieurs objectifs. Elle peut servir à repérer des concepts qui nécessitent des éclaircissements ou encore, à répondre à une question théorique sur la matière vue en classe. Cette technique permet à l’enseignant de valider la compréhension des élèves. Elle peut également permettre à ces derniers de poser une question sur les notions enseignées à l’enseignant.

Vidéo d'expert

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Qu'est-ce qu'en disent les experts ?

Dans l’activité Vidéo d’expert, l’enseignant fait appel à un expert issu du domaine d’études des élèves en tant que source d’apprentissage. Pour ce faire, l’enseignant doit, préalablement à la leçon, trouver un expert en la matière, l’interviewer et filmer cet interview. Il est également possible pour l’enseignant de trouver des vidéos déjà disponibles en ligne et de les utiliser dans sa classe, en respectant, bien entendu, les droits d’auteur. Par la suite, l’enseignant peut soit faire visionner la Vidéo d’expert à ses élèves directement en classe ou leur demander de la visionner à la maison. Dans tous les cas, cet exercice peut se faire préalablement à la leçon, telle une activité brise-glace, ou encore après la leçon afin de consolider les apprentissages des élèves. Afin que cette formule pédagogique soit efficace quant aux apprentissages, l’enseignant doit prévoir une séance de rétroaction et de suivi afin de synthétiser les apprentissages réalisés. Cette séance de rétroaction peut être aussi simple qu’une discussion en plénière sur le sujet traité dans la vidéo ou encore un travail à réaliser en lien avec la vidéo (travail de recherche, questionnaire à remplir, questions d’examen, etc.). Utiliser les vidéos comme source d’apprentissage peut être très bénéfique pour les élèves puisque la majorité d’entre eux sont très à l’aise avec ce médium et en regardent abondamment. En effet, l’étude NetTendances 2011, menée par le CEFRIO (Centre facilitant la recherche et l’innovation dans les organisations), confirme qu’au Québec, ce sont désormais 82,6 % des 18 à 24 ans, 91,3 % des étudiants et 60,2 % des gens titulaires d’un diplôme universitaire qui consultent des vidéos en ligne. En somme, l’activité Vidéo d’expert permet aux élèves de varier leurs sources d’apprentissage et d’approfondir les notions préalablement acquises par la mise en contact avec une ressource externe liée au domaine d’études.

Les indices

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Faible

Différencier pour mieux motiver

La technique des Indices permet aux enseignants de s'adapter à la rapidité d'exécution d'une tâche par les élèves. En effet, puisque tous les élèves ne travaillent pas à la même vitesse, il arrive souvent que certains d'entre eux prennent plus de temps que leurs collègues pour terminer la tâche assignée par l'enseignant, ce qui, à la longue, pourrait les démotiver. Pour mettre en œuvre cette technique, l'enseignant doit préparer à l'avance des petites feuilles de papier sur lesquelles sont inscrits des énoncés permettant d'aider les élèves dans la réalisation de la tâche. Ainsi, pendant que les élèves travaillent à une tâche en équipes, l'enseignant circule dans la classe afin de surveiller leur niveau d'avancement respectif. S'il remarque qu'un groupe est bloqué dans la tâche assignée ou n'avance pas suffisamment vite, il peut leur donner un Indice sur une feuille de papier, ce qui permettra de soutenir leur motivation à apprendre. Cette technique fait donc en quelque sorte appel à la différenciation pédagogique. Selon le Conseil supérieur de l'éducation du Québec (1993), la pédagogie différenciée est « une démarche qui met en œuvre un ensemble diversifié de moyens d’enseignement et d’apprentissage pour permettre à des élèves d’âges, d’origines, d’aptitudes et de savoir-faire hétérogènes d’atteindre par des voies différentes des objectifs communs et, ultimement, la réussite éducative. »

Les bombes

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Faible

Formule explosive !

La technique des Bombes permet aux enseignants de s'adapter à la rapidité d'exécution d'une tâche par les élèves. En effet, puisque tous les élèves ne travaillent pas à la même vitesse, il arrive souvent que certains d'entre eux terminent beaucoup plus tôt que leurs collègues la tâche assignée par l'enseignant et se retrouvent à se tourner les pouces, ce qui, à la longue, pourrait les démotiver. Pour mettre en œuvre cette technique, l'enseignant doit préparer à l'avance des petites feuilles de papier sur lesquelles sont inscrits des énoncés permettant de complexifier la tâche des élèves. Ainsi, pendant que les élèves travaillent en équipe sur une tâche, l'enseignant circule dans la classe afin de surveiller leur niveau d'avancement respectif. S'il remarque qu'un groupe a presque terminé la tâche qui lui est assignée, il peut leur lancer une Bombe, laquelle consiste en une feuille de papier présentant un défi supplémentaire en lien avec la tâche et qui permettra non seulement de garder les élèves occupés, mais aussi de soutenir leur motivation à apprendre. Cette technique fait donc en quelque sorte appel à la différenciation pédagogique. Selon le Conseil supérieur de l'éducation du Québec (1993), la pédagogie différenciée est « une démarche qui met en œuvre un ensemble diversifié de moyens d’enseignement et d’apprentissage pour permettre à des élèves d’âges, d’origines, d’aptitudes et de savoir-faire hétérogènes d’atteindre par des voies différentes des objectifs communs et, ultimement, la réussite éducative. »

Brise-glace

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Élevée

Faire les premiers pas

L'activité Brise-glace est généralement utilisée en début de leçon dans le but de capter l'attention des élèves, de leur donner un aperçu du contenu qui sera enseigné et de créer une atmosphère de groupe positive. Cette activité peut également permettre d'établir un lien entre les élèves et favoriser un environnement d'apprentissage sécurisant, ce qui contribue généralement à l'amélioration de la participation des élèves et à l'accroissement de leur persévérance. De plus, le Brise-glace peut servir à activer les connaissances antérieures des élèves et peut prendre plusieurs formes, mais est généralement de courte durée et, bien souvent, fait appel à l'humour. Ainsi, afin d'amorcer son cours, un enseignant pourrait faire une blague, poser une question à ses élèves, leur soumettre un défi ou une énigme à résoudre, leur faire visionner une vidéo ou encore leur montrer un objet précis qui est lié aux notions qui seront enseignées lors de la leçon.

Inventaire de concepts

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Est-ce que tu maitrises mieux les concepts à la fin du cours qu'au début ?

Un Inventaire de concepts est un questionnaire sur les connaissances et les concepts de base dans un domaine donné. Il est composé d’un ensemble de questions à choix multiples conçues dans l’objectif de sonder la compréhension de ces concepts fondamentaux par les élèves. Ainsi, un Inventaire de concepts évalue non seulement la bonne réponse trouvée par les élèves, mais aussi la nature ou la qualité de leur compréhension. Il faut donc que chaque option de réponse incorrecte pour une question reflète un type différent de compréhension du concept ou fasse appel à une idée fausse courante que les élèves peuvent entretenir sur ce dernier. Ainsi, l’enseignant est en mesure de repérer aisément ces idées fausses et d’y remédier lors de son enseignement. Généralement, les élèves sont invités à répondre à l’Inventaire des concepts à deux reprises : d’abord lors du tout premier cours et ensuite lors du dernier. De cette façon, l’enseignant est en mesure de déterminer l’impact de son enseignement sur les idées fausses des élèves ou encore sur leur bonne compréhension des concepts importants du cours.

Exercices répétés

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Moyenne

La répétition mène à la perfection

Comme son nom l'indique, la formule des Exercices répétés consiste à demander aux élèves de répéter systématiquement, à l’oral ou à l’écrit, une tâche jusqu’à ce que les connaissances ou les procédures visées soient maitrisées. La tâche en question peut consister en des gestes, des mouvements, la résolution d’un exercice, la prononciation d’un mot, etc. Les Exercices répétés sont particulièrement efficaces pour l’acquisition et le maintien d’automatismes dans le but de réaliser une tâche le plus rapidement et le plus efficacement possible. En effet, l’automatisation d’une procédure fait qu’elle prend très peu de place dans la mémoire à court terme et requiert moins d’efforts cognitifs (Logan, 1988). De plus, puisque la répétition est une étape fortement recommandée pour fixer les savoirs dans la mémoire, cette formule devient particulièrement utile pour l’intégration des connaissances procédurales et le développement d’habiletés relatives à la mémorisation.

Listes d'intérêts et de compétences

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

À quel point ça t'intéresse ?

Pour la formule Listes d'intérêts et de compétences, l'enseignant doit créer des listes de contrôle des sujets abordés dans son cours et des compétences à développer pour le réussir. Puis, les élèves doivent noter leur intérêt pour les différents sujets et évaluer leur degré de compétence ou leurs connaissances sur ces sujets. Avec cette information, l’enseignant est en mesure de mieux planifier son enseignement et d’ajuster, si nécessaire, son programme. De plus, l’enseignant peut planifier différentes manières d’aborder les sujets pour lesquels les élèves ont manifesté un intérêt particulièrement élevé ou faible.

Profils d'apprenants

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Toi, comment t'apprends ?

La technique des Profils d'apprenants incite les élèves à décrire leurs approches générales de l'apprentissage ou leurs styles d'apprentissage, en se comparant à plusieurs profils et en choisissant ceux qui, à leur avis, leur ressemblent le plus. Comme il existe un certain nombre de façons de décrire les styles d’apprentissage et les modes d’apprentissage, l’enseignant doit choisir ses propres ensembles de profils à utiliser pour évaluer les élèves. Par exemple, un enseignant pourrait demander à ses élèves s’ils se considèrent davantage comme étant des apprenants visuels, des apprenants auditifs ou encore des apprenants tactiles. Puis, sur la base de leurs réponses, il est alors en mesure de choisir parmi différentes approches pédagogiques. Cette technique incite les élèves à s’autoévaluer et à prendre conscience de leurs préférences en matière d’apprentissage, de leurs points forts ou de leur style en tant qu’apprenants. Elle leur permet également de réaliser qu’il existe différentes façons valides d’aborder un certain contenu, et donc d’élargir leurs méthodes d’apprentissage.

Objectifs classés

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Moyenne

Top 3

La formule des Objectifs classés requiert des élèves de prendre quelques minutes lors de la première leçon d’un cours afin d’énumérer quelques objectifs d’apprentissage qu’ils espèrent atteindre pendant le cours et de les classer en ordre d’importance relative. Cette activité permet donc à l’enseignant d’évaluer à quel point les objectifs d’apprentissage choisis par les élèves correspondent aux objectifs pédagogiques du cours. L’enseignant est également en mesure de comparer le classement des objectifs des élèves selon leur importance par rapport à son propre classement des objectifs pédagogiques du cours. Puis, l’enseignant peut ensuite utiliser ces informations afin d’accroître la motivation des élèves en les aidant à établir des liens entre leurs objectifs personnels et les objectifs du cours. Cette technique permet également aux élèves d’apprendre à cibler et à préciser leurs propres objectifs d’apprentissage, une compétence importante pour l’apprentissage tout au long de leur vie.

L'entretien collectif

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Moyenne

Discutons, ensemble!

L’Entretien collectif est un exercice au cours duquel l’enseignant questionne la classe ou un groupe d’élèves sur un sujet particulier afin de récolter des commentaires, des propositions ou toute autre information qui s’avère utile dans le contexte. L’activité se déroule en deux étapes. Premièrement, l’enseignant pose une question en lien avec le sujet étudié en veillant à créer une ouverture qui consistera en un point de départ à la discussion qui suivra. Deuxièmement, les élèves répondent à cette question dans un contexte d’échange d’informations. Cette formule pédagogique a l’avantage de permettre aux élèves, d’une part, de s’exprimer de manière spontanée pour faire valoir leurs idées et d’autre part, d’enrichir leur réflexion grâce aux interventions des autres.

Comparaison des notes personnelles

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Élevée

Je note, tu notes, puis nous notons!

La Comparaison des notes personnelles est une activité pédagogique au cours de laquelle l’élève est amené à comparer ses notes personnelles avec un camarade de classe, et ce dans le but de les compléter et d'y ajouter les informations qui lui ont échappé. Certains élèves ont de la difficulté à prendre des notes de cours, à sélectionner l’information pertinente lors d’une leçon ou à suivre le rythme de l’enseignant et c’est pourquoi la Comparaison des notes personnelles s’avère une méthode efficace pour qu'ils puissent compléter certaines informations dans leurs notes de cours. Cette formule pédagogique favorise non seulement une meilleure prise de notes, mais également un travail de coopération entre les pairs.

Le conseil de coopération

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Moyenne

Une prise de parole polygérée!

Le Conseil de coopération est une réunion rassemblant l’enseignant et les élèves autour d’une table ronde afin de discuter de différents sujets touchant la classe en général ainsi que sa gestion. Il sert à améliorer la vie en classe en réglant des problèmes interpersonnels entre les élèves ou en discutant d’éventuels projets pour le groupe. En général, le Conseil de coopération a lieu une fois par semaine et les sujets qui y sont abordés sont précisés préalablement par les élèves et l’enseignant qui, tout au long de la semaine, inscrivent sur un tableau prévu à cet effet des commentaires à propos de l’idée qu’ils veulent discuter lors de la réunion. Ces commentaires sont d’ailleurs très structurés. En effet, l’enseignant divise le tableau en différentes sections reflétant différents types de commentaires et les élèves marquent leurs idées dans la case correspondant le mieux à l’intervention qu’ils désirent effectuer pendant le Conseil de coopération. Cette formule pédagogique permet non seulement de gérer les problèmes de la classe, mais également d’apprendre aux élèves comment communiquer et résoudre des conflits dans le respect d’autrui. L’enseignant, dont le rôle consiste à animer la discussion, s’assure que la bienséance est maintenue pendant toute la réunion. Le Conseil de coopération représente donc un lieu d’échange, de prise de parole et d’expression pour les élèves afin qu’ils fassent valoir leurs sentiments, leurs idées et leurs préférences.

Équipe de réaction

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Faible

Une équipe au nom de tous!

L’Équipe de réaction est une technique servant à faciliter la communication entre un grand groupe et une personne-ressource qui leur présente un exposé. Cette méthode consiste à déléguer la prise de parole à une équipe de 3 à 5 personnes qui parlent au nom du grand groupe, et ce dans le but de questionner ou de commenter les propos émis par l’animateur. En d’autres mots, l’équipe chargée de poser les questions sert de porte-parole et d’intermédiaire entre le grand groupe et la personne-ressource. Cette activité peut avoir lieu tant en classe que dans un auditorium et peut même favoriser la participation de tous les élèves d’une école. Sur le plan pédagogique, elle développe chez l’équipe porte-parole des stratégies d’écoute et de communication efficaces puisque les membres sont invités d’abord à écouter leurs pairs et à comprendre leurs questions avant de les reformuler et de les poser à l’animateur de manière adéquate et compréhensible.

Pages