Vignettes de pédagogie active

Toutes les fiches (44)

Pages

La minute de réflexion

Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Élevée

Exercice de synthèse court, direct et efficace

La Minute de réflexion permet à l’enseignant de vérifier rapidement la compréhension des élèves à la suite d'un apprentissage. Cette technique propose aux élèves de formuler des questions liées à leurs incompréhensions de la matière ou de résumer les éléments importants abordés hors classe ou en classe. Elle permet aux élèves de réfléchir à leurs propres difficultés et de structurer leur pensée de sorte à hiérarchiser les principales notions apprises. 

Dialogues inventés

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Moyenne

Je dis, tu dis, ils disent...

Comme son nom l'indique, la technique des Dialogues inventés requiert des élèves d'inventer des dialogues sous la forme d'une conversation structurée sur une notion ou un concept précis afin de leur permettre de faire la synthèse de leurs connaissances. Par exemple, un élève en sciences politiques pourrait inventer un dialogue entre Alexandre Le Grand, César et Napoléon pour discuter de la différence entre les compétences en leadership requises pour conquérir un empire et de celles nécessaires pour le maintenir (Angelo et Cross, 1993).

Il existe deux niveaux possibles de Dialogues inventés

Facile : Assembler des citations existantes pour créer un dialogue cohérent
Difficile : Inventer de toute pièce un dialogue qui correspond au caractère des personnages et leur contexte

Cette technique créative permet aux élèves d’approfondir des théories, de démêler des controverses ou de défendre les opinions d’autrui. Elle permet aussi aux élèves de développer des compétences de synthèse, d’adaptation et d’extrapolation en lien avec le matériel théorique enseigné.

Questionnement

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Élevée

Quand simplicité et efficacité vont de pair !

Le Questionnement est la technique d’apprentissage actif la plus simple à implanter et probablement la plus utilisée. Elle consiste, lors d’une leçon, à poser une ou plusieurs questions aux élèves de sorte à susciter leur réflexion. Cette méthode permet également à l’enseignant d’obtenir plus d’informations sur la compréhension d’un concept par ses élèves. Le Questionnement peut se faire à différents moments lors de la leçon. Si cette technique est mise en pratique en début de leçon, c’est pour enclencher la réflexion. Si l’enseignant l’utilise en cours de leçon, c’est pour mieux adapter ses explications aux élèves. Si c’est plutôt en fin de leçon, alors c’est pour s’assurer de la compréhension des concepts par les élèves. Plusieurs types de questions existent et chacune possède des avantages et des inconvénients. Par exemple, il est possible de poser des questions ouvertes, qui permettent de recueillir beaucoup d’informations puisqu’elles laissent beaucoup de liberté aux élèves. Il y a aussi les questions fermées qui ont l’avantage d’être rapides et qui sont surtout pertinentes lorsque l’objectif est de cibler de l’information précise. De plus, les questions posées peuvent être directes et cibler des élèves en particulier ou peuvent être posées à la cantonade lorsque l’objectif de l’enseignant est d’alimenter les échanges entre les élèves en créant une discussion.

Étude de cas

Étude de cas
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Moyenne

Dans la vraie vie, comment fait-on ?

L'Étude de cas est une situation concrète présentant un problème réel ou fictif pour lequel les élèves, regroupés en équipe de 2 à 4, devront poser un diagnostic, proposer des solutions et déduire des règles ou des principes applicables à des cas similaires. Cette activité a donc pour objectif de permettre à l'élève de vivre une démarche de résolution de problème à travers des cas qui lui sont soumis. Ainsi, on présente à l'apprenant un cas qui doit être le plus vraisemblable possible. Cette référence à la réalité exerce un grand attrait sur l'apprenant qui est alors à même d'apprécier la pertinence des éléments théoriques présentés en périphérie du cas. Le support le plus couramment utilisé est l'écrit. Les informations à fournir aux élèves doivent être objectives, claires, réalistes, complètes et exhaustives et le sujet traité doit susciter un certain intérêt chez les élèves. Le temps que requiert la réalisation de l'étude de cas peut être très variable, allant de quelques heures à plusieurs semaines. En somme, l'Étude de cas est une activité permettant aux élèves de développer leurs habiletés de raisonnement et d’analyse via l’étude d’une situation concrète présentant un problème ouvert et complexe.

Pages