Bureau d’intervention et de prévention des conflits et de la violence

Pour joindre le BIPCV

Ray Daher
Conseiller en matière d’intervention et de prévention des conflits et de la violence
Amel Elimam
Conseillère en matière d’intervention et de prévention des conflits et de la violence
bipcv@polymtl.ca
514-340-5151

FORMULAIRES

BD contre les violences!

Chaque mois, deux artistes BD planchent pour vous, sur des thèmes vulgarisant les notions clés et situations en matière de violence à caractère sexuel, harcèlement et violences. Merci aux artistes!

#1 - Tu connais le BIPCV? Le BIP, quoi?...



16 novembre 2020
Artiste : Denis De Wind

#2 - J'ai dit non!
 



16 novembre 2020
Artiste : Bach

#3 - Tout va très bien
 



24 novembre 2020
Artiste : Denis De Wind

#4 - C'est une VACS
 



24 novembre 2020
Artiste : Bach

 

PRÉSENTATION DES ARTISTES

Bach, de son vrai nom Estelle Bachelard, a travaillé dans l'industrie du jeu vidéo avant de devenir illustratrice et auteure de bande dessinée. Armée d'humour, d'un grand sens de l'observation et d'une bonne dose d'autodérision, elle diffuse régulièrement sur les réseaux sociaux des œuvres inspirées de son quotidien. À titre d'auteure, elle a publié la série C'est pas facile d'être une fille. En tant qu'illustratrice, elle a collaboré à de nombreuses publications dont Ma vie avec un scientifique, la série Drôles de familles et Supergroin. Elle adore les chats et les frites, mais ce qu'elle aime par-dessus tout, c'est de faire rire les gens.

Photo : Cathy Lessard
Denis De Wind, est diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Visuels de la Cambre, section peinture (1991). Il partage son temps entre la réalisation de films d'animation et le dessin. Auteur du blog du « coq à l’âne » (www.denisdewind.be) , il y illustre des petits moments drôles, tristes ou étranges rencontrés sur sa route. A côté de cela, il anime depuis 25 ans des ateliers de film d'animation pour un public de personnes handicapées. Avec ces personnes prisonnières de leur corps, il réalise des films d’animation, qui donnent vie à leurs phantasmes, idéals, ou simplement à des moments de vie qui leur sont inaccessibles. Alternant entre production d’ateliers, et production personnelle, comptant une dizaine de films à ce jours, Denis de Wind voit le travail avec ces personnes comme une rencontre, un échange qui libère une ouverture graphique et narrative, un besoin d'être au plus près de ce qui est en lui.

Merci à nos partenaires!