Vignettes de pédagogie active

Toutes les fiches (4)

Tournoi

Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Élevée

Approfondissement des apprentissages dans un contexte compétitif

Le Tournoi consiste en l'organisation du groupe et des tâches d'apprentissage de façon à ce que les apprenants entrent en compétition. La principale fonction du tournoi est donc de permettre d'améliorer un apprentissage dans un contexte de compétition amicale. Le tournoi se déroule généralement en deux temps. L'enseignant demande d'abord aux apprenants d'étudier un contenu puis, il y a ensuite la formation d'équipes pour réaliser le tournoi proprement dit. Il y a deux types de tournois : le tournoi où s'affrontent plusieurs petites équipes et celui où n'entrent en jeu que deux grandes équipes. Dans le cas du tournoi avec plusieurs petites équipes, les élèves répondent à des questions, font un jeu ou un exercice. Dans le cas du tournoi réalisé par deux grandes équipes, l'enseignant désigne deux chefs d'équipe qui, à leur tour, choisissent librement leurs coéquipiers. La tâche consiste alors à répondre, à tour de rôle à l'intérieur d'une même équipe, aux questions de l'enseignant. À la première mauvaise réponse, la question s'adresse à l'équipe adverse et ainsi de suite. En somme, le Tournoi permet aux élèves d’améliorer leurs apprentissages dans un environnement compétitif sain et motivant.

Tutorat

Tutorat
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Faible

Deux à deux, on s'entraide

Le Tutorat, également appelé Enseignement par les pairs, est une activité dans laquelle l'enseignant procède au jumelage d'élèves tuteurs à un ou quelques autres élèves tutorés. Le Tutorat peut prendre plusieurs formes. Cependant, quelle qu'elle soit, des élèves sont sollicités pour enseigner à d'autres élèves. Le couple tuteur-tutoré doit être formé en tenant compte des forces des apprenants, de leurs différentes compétences et de tout autre facteur susceptible d'avoir des répercussions sur la qualité de leur contact. Cette technique permet de faciliter l'apprentissage des élèves tutorés, mais également d'enrichir les apprentissages des tuteurs puisqu'enseigner est souvent une des meilleures façons d'apprendre. En somme, le Tutorat est une activité permettant aux élèves de faciliter et d'enrichir leurs apprentissages via le contact avec leurs pairs. 

Apprentissage coopératif

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Moyenne

Apprendre seul c'est bien, mais en groupe c'est mieux !

L'Apprentissage coopératif est une approche interactive de l'organisation du travail en classe selon laquelle les élèves apprennent les uns des autres, ainsi que de l'enseignant et du monde qui les entoure. Les principes fondamentaux de l'Apprentissage coopératif sont les suivants :

  • l'interdépendance positive, c'est-à-dire que chacun travaille à la réalisation de l'objectif commun en assumant ses propres responsabilités
  • la responsabilité individuelle envers le groupe
  • l'enseignement des habiletés de coopération via le travail de groupe, la réflexion sur l'expérience vécue et la compréhension du travail en équipe par des activités organisées par l'enseignant
  • l'évaluation du fonctionnement du groupe par les élèves.

L'activité est réalisée en petits groupes distincts d'élèves. Dans une situation d'Apprentissage coopératif, on a affaire à un groupe centré sur une tâche à réaliser où la concurrence et l'individualisme n'ont pas leur place. L'implication de chacun est capitale, car tous sont là pour apprendre et tous ont pour tâche d'enseigner à leurs coéquipiers. Ainsi, dans l'Apprentissage coopératif, le groupe est organisé de manière à assurer la participation de chacun et l'objectif de réussite personnelle est intégré à l'objectif de la réussite collective. Les conditions à réunir afin d'apprendre en coopération sont les suivantes :

  • Une situation d'apprentissage complexe et authentique : afin d'être motivante pour les élèves, la tâche à réaliser doit constituer un défi qui ne pourrait être relevé seul. D'une part, une tâche est dite complexe lorsqu'elle implique une compréhension multidimensionnelle et nécessite diverses interactions dans la discussion, l’argumentation et la réflexion autour de la recherche de solutions. D'autre part, une tâche est dite authentique lorsqu'elle s’ancre dans la vie de l’élève, de l’école ou de la communauté.
  • Un objectif commun : permet de rassembler les membres de l'équipe et de mettre en commun leurs connaissances et leurs talents.
  • L'interdépendance et la responsabilisation : chaque membre du groupe s’engage à mettre ses forces individuelles à contribution dans l’atteinte de l’objectif et engage sa responsabilité envers les autres membres du groupe et par rapport à lui-même, en tant qu’apprenant.
  • L'hétérogénéité des groupes : bâtir des équipes de sorte à ce que les forces au sein du groupe soient diversifiées et complémentaires.
  • La communication : afin d'atteindre leur objectif commun, les élèves devront favoriser l'écoute active et tirer profit de leurs compétences en matière d’argumentation et d’expression de leurs idées (ou de leur désaccord).
  • La réflexion critique : les élèves devront réfléchir à la contribution de chacun des membres de l'équipe ainsi qu’au fonctionnement du groupe par une discussion avec l'enseignant ou une autoévaluation formelle.

En somme, apprendre en coopération, c’est plus que travailler en équipe. Cela implique l’interdépendance, la responsabilisation des membres du groupe et l’instauration d’un espace d’apprentissage non compétitif qui valorise la démocratie, l’égalité, l’équité, la solidarité ainsi que la responsabilité personnelle et mutuelle.

Chaise de l'auteur

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

J'aimerais avoir votre opinion !

La Chaise de l’auteur est une activité d’interaction verbale qui permet aux élèves, sur une base volontaire, de lire à haute voix une de leurs rédactions et de répondre aux questions des auditeurs. Bien que cette technique soit à la base conçue pour le partage de compositions rédigées par l’élève auteur, elle peut tout aussi bien permettre à l’élève occupant la Chaise de l’auteur de partager, avec le reste de la classe, une problématique, une question théorique ou pratique, un article lu, une idée de projet, etc. Puis, il peut demander aux auditeurs leur opinion sur le contenu partagé. En plus de renforcer les compétences linguistiques à l’oral, cette activité valorise l’élève en tant qu’auteur et améliore son estime en lui permettant, entre autres, de recevoir des rétroactions positives l’encourageant à poursuivre le travail entamé. De plus, elle permet aux autres élèves de développer leurs compétences de réflexion critique et de formulation de rétroactions constructives.