Vignettes de pédagogie active

Toutes les fiches (10)

Tournoi

Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Élevée

Approfondissement des apprentissages dans un contexte compétitif

Le Tournoi consiste en l'organisation du groupe et des tâches d'apprentissage de façon à ce que les apprenants entrent en compétition. La principale fonction du tournoi est donc de permettre d'améliorer un apprentissage dans un contexte de compétition amicale. Le tournoi se déroule généralement en deux temps. L'enseignant demande d'abord aux apprenants d'étudier un contenu puis, il y a ensuite la formation d'équipes pour réaliser le tournoi proprement dit. Il y a deux types de tournois : le tournoi où s'affrontent plusieurs petites équipes et celui où n'entrent en jeu que deux grandes équipes. Dans le cas du tournoi avec plusieurs petites équipes, les élèves répondent à des questions, font un jeu ou un exercice. Dans le cas du tournoi réalisé par deux grandes équipes, l'enseignant désigne deux chefs d'équipe qui, à leur tour, choisissent librement leurs coéquipiers. La tâche consiste alors à répondre, à tour de rôle à l'intérieur d'une même équipe, aux questions de l'enseignant. À la première mauvaise réponse, la question s'adresse à l'équipe adverse et ainsi de suite. En somme, le Tournoi permet aux élèves d’améliorer leurs apprentissages dans un environnement compétitif sain et motivant.

Jeu de rôle - Technique centralisée

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Moyenne

Moi, Léornard de Vinci, je...

Dans la formule du Jeu de rôle - Technique centralisée, les élèves sont invités à faire une interprétation spontanée et subjective du rôle d'un personnage dans une situation précise afin de mieux comprendre les motivations qui justifient les comportements. L’élève a une grande liberté d’action quant à la manière d’interpréter ce rôle. La technique centralisée implique que les élèves soient répartis en petits groupes de 4 à 6 personnes auxquels un rôle différent est attribué. Un observateur est désigné dans chaque groupe alors que les autres élèves interprètent, de façon improvisée et spontanée, le rôle qui leur est attribué. Après le jeu de rôle, une discussion a lieu et c'est à ce moment que les observateurs donnent leurs commentaires aux autres élèves. Les observateurs doivent faire des commentaires précis et soumettre des éléments qu'ils ont notés pour alimenter cette étape de la discussion. Cette dernière permet également aux autres élèves d'exprimer leurs sentiments et leurs émotions sur ce qu'ils ont vécu immédiatement après leur prestation. Cette méthode est utilisée, entre autres, dans le but de développer des attitudes comme l’empathie de différents professionnels envers certaines clientèles. Pour ce faire, elle simule des conditions de santé (par ex., pathologies visuelles, handicap physique) afin de permettre aux apprenants de mieux comprendre et ressentir ce que ces personnes vivent au quotidien, par exemple les problèmes d'ordre social ou psychologique. Le Jeu de rôle se distingue de la Simulation par le caractère subjectif de la vision qu’on propose de la réalité. En résumé, dans une Simulation, l'élève joue son propre rôle en se projetant dans une situation professionnelle réaliste alors que, dans un Jeu de rôle, il campe un rôle ou un personnage.

Jeu de rôle - Technique de l'aquarium

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Moyenne

Moi, Léornard de Vinci, je...

Dans la formule du Jeu de rôle - Technique de l'aquarium, les élèves sont invités à faire une interprétation spontanée et subjective du rôle d'un personnage dans une situation précise afin de mieux comprendre les motivations qui justifient des comportements. L’élève a une grande liberté d’action quant à la manière d’interpréter ce rôle. La technique de l'aquarium implique l'attribution de rôles à certains élèves qui seront les protagonistes alors que les autres observeront leur performance. Cette technique offre la possibilité de faire l'analyse critique de la scène interprétée et suscite habituellement de nombreux commentaires de la part des observateurs et des protagonistes. Après le jeu de rôle se tient une discussion et c'est à ce moment que les observateurs donnent leurs commentaires aux autres élèves. Ainsi, les observateurs doivent avoir des observations précises à faire et des éléments à noter pour alimenter l'étape de la discussion. Cette dernière permet également aux autres élèves d'exprimer leurs sentiments et leurs émotions sur ce qu'ils ont vécu immédiatement après leur prestation. Cette méthode est utilisée, entre autres, dans le but de développer des attitudes comme l’empathie de différents professionnels envers certaines clientèles. Pour ce faire, elle simule des conditions de santé (par ex., pathologies visuelles, handicap physique) afin de permettre à ceux qui jouent le rôle de ressentir ce que ces personnes vivent au quotidien comme les problèmes d'ordre social et psychologique. Le Jeu de rôle se distingue de la Simulation par le caractère subjectif de la vision qu’on propose de la réalité. En résumé, dans une Simulation, l'élève joue son propre rôle en se projetant dans une situation professionnelle réaliste alors que, dans un Jeu de rôle, il campe un rôle ou un personnage.

Simulation

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Moyenne

Faire comme si c'était la réalité

La Simulation vise à recréer, en classe, une situation représentant la réalité de manière objective et à laquelle l'élève pourrait être confronté, soit dans la vie de tous les jours, soit dans sa profession future. Cette technique permet aux élèves de mettre en pratique leurs habiletés et leurs apprentissages dans un environnement encadré par des règles et d'ainsi les amener à comprendre objectivement la réalité. Il est possible de faire appel ou non à des outils médiatiques, tels qu'un simulateur. Après la Simulation, une discussion a lieu et c'est à ce moment que les élèves s'expriment sur ce qu'ils ont vécu émotivement. De plus, cette discussion permet de comparer la Simulation réalisée avec la réalité qui a été modélisée.

Laboratoire

laboratoire.png
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Moyenne

Apprendre en faisant

Le Laboratoire est une activité dans laquelle l'enseignant propose aux élèves une expérience à réaliser qui leur permettra d'étudier les causes, les effets, la nature ou les propriétés d'objets ou de phénomènes par la manipulation ou l'expérimentation. L'enseignant a pour rôle de bien planifier les séances de laboratoire et de les superviser adéquatement. Il doit également discuter au préalable avec les élèves du sujet, des exigences, des consignes et des détails concernant la tâche à réaliser en laboratoire, de même que les comportements à adopter. Généralement, à la fin du Laboratoire, les élèves doivent remettre un rapport partiel ou complet, qui fait entre autres état des résultats obtenus ainsi que d'une analyse de ces derniers. En somme, le Laboratoire est une activité permettant aux élèves de mettre en application et de concrétiser leurs connaissances théoriques et procédurales sur un sujet précis par la manipulation et l'expérimentation.

 

Démonstration

Démonstration
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Élevée

Il faut voir pour comprendre !

La Démonstration est une activité lors de laquelle l’enseignant réalise une série d’étapes devant les élèves. Il accompagne ses gestes d’explications et s’assure que tous les élèves ont accès à l’information transmise. Lors de la démonstration, l’enseignant engage la participation des élèves en leur posant des questions ou en leur demandant de formuler des prédictions. Une fois la démonstration terminée, l’enseignant propose aux élèves un travail de suivi afin de clore l’activité. En somme, la Démonstration permet aux élèves de prendre connaissance d'un contenu nouveau de manière visuelle et interactive.

Ateliers pratiques

ateliers_pratiques
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Moyenne

Allons-y, on essaye !

L’Atelier pratique est une activité par laquelle les élèves s’exercent à réaliser une tâche ciblée en fonction des compétences ou des habiletés à développer dans le cours. Cette activité est habituellement précédée d’une démonstration de la part du professeur quant à l’utilisation du matériel qui, bien souvent, est nouveau pour les élèves. Le professeur guide les élèves dans la réalisation de la tâche et il les questionne régulièrement sur leurs façons de procéder. Il donne régulièrement des rétroactions pour les orienter ou les corriger. Il crée un climat de confiance et d’entraide dans la classe. L’Atelier pratique peut se réaliser seul ou en équipe. Cette activité doit être suivie d’un retour en plénière pour conclure sur les apprentissages réalisés et corriger les erreurs commises. En somme, l’Atelier pratique est une activité permettant aux élèves de mettre en application et de concrétiser leurs connaissances théoriques et procédurales sur un sujet précis, tout en bénéficiant de l’entraide de leurs pairs.

Dialogues inventés

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Moyenne

Je dis, tu dis, ils disent...

Comme son nom l'indique, la technique des Dialogues inventés requiert des élèves d'inventer des dialogues sous la forme d'une conversation structurée sur une notion ou un concept précis afin de leur permettre de faire la synthèse de leurs connaissances. Par exemple, un élève en sciences politiques pourrait inventer un dialogue entre Alexandre Le Grand, César et Napoléon pour discuter de la différence entre les compétences en leadership requises pour conquérir un empire et de celles nécessaires pour le maintenir (Angelo et Cross, 1993).

Il existe deux niveaux possibles de Dialogues inventés

Facile : Assembler des citations existantes pour créer un dialogue cohérent
Difficile : Inventer de toute pièce un dialogue qui correspond au caractère des personnages et leur contexte

Cette technique créative permet aux élèves d’approfondir des théories, de démêler des controverses ou de défendre les opinions d’autrui. Elle permet aussi aux élèves de développer des compétences de synthèse, d’adaptation et d’extrapolation en lien avec le matériel théorique enseigné.

Autobiographies ciblées

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Moyenne

Parle-moi de toi !

La formule des Autobiographies ciblées requiert des élèves de rédiger une esquisse autobiographique d’une ou de deux pages axée sur une expérience d’apprentissage vécue dans le passé. L’expérience en question doit être pertinente à l’apprentissage réalisé dans la leçon pour laquelle cette formule sera utilisée. Cette technique est intéressante puisqu’elle permet à l’enseignant d’obtenir un portrait des élèves de sa classe et de déterminer leur degré de conscience d’eux-mêmes. Le concept de la conscience de soi révèle la capacité des élèves d’examiner et de comprendre qui ils sont par rapport au monde qui les entoure. Les recherches tendent à montrer que le développement de la conscience de soi est lié aux processus métacognitifs du cerveau et qu’elle aide les élèves à apprendre plus efficacement en focalisant sur ce qu’ils ont besoin d’apprendre (Price-Mitchell, 2015). Une fois que l’enseignant a pu réaliser un portrait de ses élèves grâce aux Autobiographies ciblées, il peut ajuster plus efficacement son enseignement ainsi que les objectifs des leçons. Cette formule est particulièrement efficace pour les cours dont l’objectif est d’aider les élèves à développer leur confiance en eux, leur conscience d’eux-mêmes et leur aptitude à s’autoévaluer.

Vidéo d'expert

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Qu'est-ce qu'en disent les experts ?

Dans l’activité Vidéo d’expert, l’enseignant fait appel à un expert issu du domaine d’études des élèves en tant que source d’apprentissage. Pour ce faire, l’enseignant doit, préalablement à la leçon, trouver un expert en la matière, l’interviewer et filmer cet interview. Il est également possible pour l’enseignant de trouver des vidéos déjà disponibles en ligne et de les utiliser dans sa classe, en respectant, bien entendu, les droits d’auteur. Par la suite, l’enseignant peut soit faire visionner la Vidéo d’expert à ses élèves directement en classe ou leur demander de la visionner à la maison. Dans tous les cas, cet exercice peut se faire préalablement à la leçon, telle une activité brise-glace, ou encore après la leçon afin de consolider les apprentissages des élèves. Afin que cette formule pédagogique soit efficace quant aux apprentissages, l’enseignant doit prévoir une séance de rétroaction et de suivi afin de synthétiser les apprentissages réalisés. Cette séance de rétroaction peut être aussi simple qu’une discussion en plénière sur le sujet traité dans la vidéo ou encore un travail à réaliser en lien avec la vidéo (travail de recherche, questionnaire à remplir, questions d’examen, etc.). Utiliser les vidéos comme source d’apprentissage peut être très bénéfique pour les élèves puisque la majorité d’entre eux sont très à l’aise avec ce médium et en regardent abondamment. En effet, l’étude NetTendances 2011, menée par le CEFRIO (Centre facilitant la recherche et l’innovation dans les organisations), confirme qu’au Québec, ce sont désormais 82,6 % des 18 à 24 ans, 91,3 % des étudiants et 60,2 % des gens titulaires d’un diplôme universitaire qui consultent des vidéos en ligne. En somme, l’activité Vidéo d’expert permet aux élèves de varier leurs sources d’apprentissage et d’approfondir les notions préalablement acquises par la mise en contact avec une ressource externe liée au domaine d’études.