Vignettes de pédagogie active

Toutes les fiches (5)

Questions à foison

Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Faible

Utilisation rapide de l'information nouvellement acquise

Pour la méthode Questions à foison, l'enseignant doit présenter du contenu sous la forme d’enseignement magistral et, périodiquement (aux 10-15 minutes), entrecouper sa présentation de séances de quiz. Lors de ces séances, les élèves travaillent en équipe et doivent réfléchir à des questions portant sur le contenu enseigné et les poser aux élèves des équipes adverses. Le professeur reprend ensuite sa présentation en prenant soin de commenter les réponses données et d’apporter les corrections nécessaires. En somme, les Questions à foison permettent aux élèves de mieux assimiler les notions présentées de manière magistrale en leur faisant utiliser rapidement l'information nouvellement acquise.

Point à clarifier

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Moyenne

Un point m'embrouille...

Tel que son nom l'indique, la technique du Point à clarifier requiert que les élèves ciblent un point qui nécessite des éclaircissements après une leçon, une discussion, la réalisation d'un devoir, la lecture d'un texte ou le visionnement d'un film ou d'une pièce de théâtre. Cette formule pédagogique est donc facile à mettre en place et ne requiert pas beaucoup de temps, tout en fournissant aux enseignants beaucoup d'informations sur la compréhension des notions par les élèves. En effet, les enseignants sont en mesure de repérer assez aisément les sujets les plus difficiles pour leurs élèves et, ainsi, d'orienter leurs décisions d'enseignement quant au temps à consacrer à chacun de ces sujets. Il est possible pour l'enseignant de prévenir les élèves qu'ils auront à proposer un Point à clarifier après une activité. Cela les incitera à être plus attentifs et plus concentrés, et donc à mieux comprendre la matière.

Questionnement

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Élevée

Quand simplicité et efficacité vont de pair !

Le Questionnement est la technique d’apprentissage actif la plus simple à implanter et probablement la plus utilisée. Elle consiste, lors d’une leçon, à poser une ou plusieurs questions aux élèves de sorte à susciter leur réflexion. Cette méthode permet également à l’enseignant d’obtenir plus d’informations sur la compréhension d’un concept par ses élèves. Le Questionnement peut se faire à différents moments lors de la leçon. Si cette technique est mise en pratique en début de leçon, c’est pour enclencher la réflexion. Si l’enseignant l’utilise en cours de leçon, c’est pour mieux adapter ses explications aux élèves. Si c’est plutôt en fin de leçon, alors c’est pour s’assurer de la compréhension des concepts par les élèves. Plusieurs types de questions existent et chacune possède des avantages et des inconvénients. Par exemple, il est possible de poser des questions ouvertes, qui permettent de recueillir beaucoup d’informations puisqu’elles laissent beaucoup de liberté aux élèves. Il y a aussi les questions fermées qui ont l’avantage d’être rapides et qui sont surtout pertinentes lorsque l’objectif est de cibler de l’information précise. De plus, les questions posées peuvent être directes et cibler des élèves en particulier ou peuvent être posées à la cantonade lorsque l’objectif de l’enseignant est d’alimenter les échanges entre les élèves en créant une discussion.

Interruptions intelligentes

Interruptions intelligentes
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Élevée

Qui, quoi, quand, comment et pourquoi ?

Dans l'activité Interruptions intelligentes, l’enseignant présente du contenu sous la forme d’enseignement magistral et, au bout de 5 à 10 minutes, la présentation est interrompue. L’enseignant sélectionne alors un élève à qui il demande de réaliser une tâche simple en lien avec le segment présenté. Cette tâche pourrait être de répondre à une question ouverte ou encore, de résumer les idées principales présentées. Après avoir commenté la tâche réalisée par l’élève, l’enseignant répète le processus jusqu’à la fin de sa présentation. En somme, les Interruptions intelligentes permettent aux élèves d'assimiler les notions présentées de manière magistrale en leur faisant utiliser rapidement l'information nouvellement acquise.

Superlatifs

superlatif
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Élevée

Le +

Dans l'activité Superlatifs, l’enseignant forme des équipes de 3 à 5 élèves et présente du contenu sous la forme d’enseignement magistral. À la fin de la présentation, il demande aux équipes de noter un premier superlatif, soit le point qu’ils jugent le plus important de la présentation. Ensuite, il demande à certaines équipes de partager ce point en le justifiant à l’aide d’arguments, ce qui permet de lancer la discussion. L’enseignant commente le choix et les arguments des équipes, puis reprend le processus en leur demandant de chercher d’autres superlatifs tels que le point le plus utile, le plus intéressant ou encore le plus complexe. En somme, l'activité Superlatifs permet aux élèves de concrétiser leurs apprentissages en revoyant une présentation magistrale sous différents points de vue.