Vignettes de pédagogie active

Toutes les fiches (32)

Pages

L'entretien collectif

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Moyenne

Discutons, ensemble!

L’Entretien collectif est un exercice au cours duquel l’enseignant questionne la classe ou un groupe d’élèves sur un sujet particulier afin de récolter des commentaires, des propositions ou toute autre information qui s’avère utile dans le contexte. L’activité se déroule en deux étapes. Premièrement, l’enseignant pose une question en lien avec le sujet étudié en veillant à créer une ouverture qui consistera en un point de départ à la discussion qui suivra. Deuxièmement, les élèves répondent à cette question dans un contexte d’échange d’informations. Cette formule pédagogique a l’avantage de permettre aux élèves, d’une part, de s’exprimer de manière spontanée pour faire valoir leurs idées et d’autre part, d’enrichir leur réflexion grâce aux interventions des autres.

Le conseil de coopération

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Moyenne

Une prise de parole polygérée!

Le Conseil de coopération est une réunion rassemblant l’enseignant et les élèves autour d’une table ronde afin de discuter de différents sujets touchant la classe en général ainsi que sa gestion. Il sert à améliorer la vie en classe en réglant des problèmes interpersonnels entre les élèves ou en discutant d’éventuels projets pour le groupe. En général, le Conseil de coopération a lieu une fois par semaine et les sujets qui y sont abordés sont précisés préalablement par les élèves et l’enseignant qui, tout au long de la semaine, inscrivent sur un tableau prévu à cet effet des commentaires à propos de l’idée qu’ils veulent discuter lors de la réunion. Ces commentaires sont d’ailleurs très structurés. En effet, l’enseignant divise le tableau en différentes sections reflétant différents types de commentaires et les élèves marquent leurs idées dans la case correspondant le mieux à l’intervention qu’ils désirent effectuer pendant le Conseil de coopération. Cette formule pédagogique permet non seulement de gérer les problèmes de la classe, mais également d’apprendre aux élèves comment communiquer et résoudre des conflits dans le respect d’autrui. L’enseignant, dont le rôle consiste à animer la discussion, s’assure que la bienséance est maintenue pendant toute la réunion. Le Conseil de coopération représente donc un lieu d’échange, de prise de parole et d’expression pour les élèves afin qu’ils fassent valoir leurs sentiments, leurs idées et leurs préférences.

Tapis de tri

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible
Intensité d'animation - Moyenne

Classer les données

Comme le nom le suggère, les Tapis de tri permettent de trier ou de classer des idées, des images, des mots, de l’information ou des objets selon la catégorie à laquelle ils appartiennent. Afin de classer ou d’organiser différents éléments en fonction de leurs caractéristiques, les élèves choisissent la méthode de tri qui correspond le mieux à leurs besoins. Ils peuvent se servir, par exemple, de paniers, de boîtes, de cartons, de cerceaux, de diagrammes de Venn, etc. Ainsi, la tâche des élèves dans cet exercice est de classer les données selon des attributs particuliers en utilisant une méthode de tri adaptée. Le tri des déchets dans différents bacs selon leur nature est un exemple d’activité correspondant aux Tapis de tri. Cette formule pédagogique est bénéfique pour l’apprentissage, notamment chez les élèves plus visuels ou tactiles.

SVA

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible
Intensité d'animation - Moyenne

Ce que je sais, ce que je veux savoir et ce que j’ai appris

La formule pédagogique SVA permet à l’élève de confronter ses idées par rapport à ce qu’il sait déjà, ce qu’il aimerait savoir et ce qu’il a appris. L’élève crée alors des liens entre ses connaissances antérieures et ses nouvelles connaissances. Le recours à un tableau ou un graphique SVA s’avère efficace dans un tel contexte, dans la mesure où il permet à l’élève d’organiser ses idées en fonction de ce qu’il sait déjà, de ce qui pique sa curiosité et de ce qu’il découvre au cours de la leçon. Cette technique permet également à l’enseignant de découvrir les idées préconçues des élèves pour pouvoir les corriger, tout en répondant aux questions qui suscitent leur intérêt.

Tableau vivant

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Faible

Action, on tourne !

La technique du Tableau vivant sort indéniablement des sentiers battus en ce qui a trait aux méthodes d’enseignement. Elle requiert la participation des élèves qui devront incarner des personnages, des scènes ou même des concepts pour tenter de mieux comprendre les principes théoriques sous-jacents. Dans cette activité, les élèves sont amenés, par une mise en situation concrète, à prendre des rôles et à interpréter physiquement ce qui se passe. Par exemple, pour bien comprendre les forces qui entrent en jeu dans la structure d’un pont, les élèves peuvent incarner des piliers, se donner la main comme des haubans ou un tablier et, ainsi, ressentir ou voir le comportement des différents constituants. Les élèves pourraient également recréer une œuvre d’art ou un moment historique important, ou encore illustrer le principe de fonctionnement d’un équipement ou d’un système quelconque. Cette technique n’est pas simple puisqu’il faut se demander comment et dans quel contexte elle pourrait fonctionner. Cependant, elle peut être très visuelle et très marquante pour les élèves qui se rappelleront beaucoup plus facilement les notions enseignées. En somme, cette technique permet aux élèves de répondre à la question suivante : Est-ce que je comprends assez bien ce concept pour pouvoir l’expliquer sans rien dire ni écrire ?

Pecha Kucha

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Top Chrono !

Le terme Pecha Kucha est l’équivalent du mot « conversation » en japonais et l’objectif d’une telle activité est d’amener les élèves à réfléchir de manière différente sur leur sujet, afin qu’ils préparent des présentations orales plus courtes, plus créatives et plus raffinées. En effet, avec la technique Pecha Kucha, les élèves réalisent, seuls ou en groupe, une présentation orale chronométrée à l’aide d’un logiciel de présentation tel que PowerPoint ou Keynote. Généralement, la contrainte imposée par la méthode traditionnelle du Pecha Kucha est celle du 20x20, soit 20 diapositives de 20 secondes chacune. Évidemment, il est possible de modifier le nombre de diapositives totales de la présentation ou même leur durée. Par contre, il faut savoir que le principe du Pecha Kucha repose sur la contrainte de temps imposée à une diapositive, dont la durée doit être comprise entre 20 et 30 secondes. Cette façon de procéder oblige les élèves à repenser la façon de présenter leur contenu. Puisque le temps de présentation d’une diapositive est très limité, les élèves doivent favoriser les éléments visuels au détriment du texte, ce qui permet d’avoir des présentations plus claires et plus épurées. Cela force également les élèves à mieux planifier leur présentation orale ainsi qu’à la pratiquer plus d’une fois, ce qui rend leur travail beaucoup plus structuré et professionnel. De plus, faire une présentation selon le mode Pecha Kucha est beaucoup plus intéressant pour l’auditoire puisque le rythme soutenu de la présentation la rend plus dynamique et leur permet d’être plus attentifs. Finalement, puisqu’un temps limite est imposé à chacune des diapositives, les présentations sont généralement plus courtes, ce qui laisse la chance aux orateurs d’échanger avec l’auditeurs et de répondre à leurs questions.

Cartes conceptuelles

Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Organisation visuelle de l'information pour mieux l'intégrer

Les Cartes conceptuelles prennent la forme d’un réseau graphique dans lequel les concepts sont identifiés chacun par un mot ou un ensemble de mots et représentés par des nœuds. Pour illustrer les relations entre ces concepts, des flèches lient les nœuds entre eux. Il est également possible d’étiqueter textuellement les flèches afin de préciser davantage la nature des liens établis. Par ailleurs, il est recommandé d'utiliser diverses couleurs et de représenter les concepts par des dessins, des images, des graphiques ou des formules de sorte à rendre les informations les plus visuelles possibles. Cet exercice de synthèse requiert de la pratique, il ne faut donc pas hésiter à le faire à plusieurs reprises. En somme, les Cartes conceptuelles permettent aux élèves de représenter visuellement la cartographie des connaissances acquises sur un sujet et les relations entre les différents concepts théoriques inhérents à celui-ci.

Dialogues inventés

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Moyenne

Je dis, tu dis, ils disent...

Comme son nom l'indique, la technique des Dialogues inventés requiert des élèves d'inventer des dialogues sous la forme d'une conversation structurée sur une notion ou un concept précis afin de leur permettre de faire la synthèse de leurs connaissances. Par exemple, un élève en sciences politiques pourrait inventer un dialogue entre Alexandre Le Grand, César et Napoléon pour discuter de la différence entre les compétences en leadership requises pour conquérir un empire et de celles nécessaires pour le maintenir (Angelo et Cross, 1993).

Il existe deux niveaux possibles de Dialogues inventés

Facile : Assembler des citations existantes pour créer un dialogue cohérent
Difficile : Inventer de toute pièce un dialogue qui correspond au caractère des personnages et leur contexte

Cette technique créative permet aux élèves d’approfondir des théories, de démêler des controverses ou de défendre les opinions d’autrui. Elle permet aussi aux élèves de développer des compétences de synthèse, d’adaptation et d’extrapolation en lien avec le matériel théorique enseigné.

Le Forum de discussion

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Une foule d’idées ou un fil d’idées ?

Le Forum de discussion fait référence à un milieu virtuel de partage de l’information. Son rôle est de maintenir une correspondance asynchrone entre les membres d’une classe grâce à la publication de messages textuels sur une plateforme en ligne. Les publications apparaissent sous forme de fils de messages qui se succèdent avec la mention du nom de l’auteur de la publication, la date et l’heure de diffusion. Bien qu’elle soit durable, la publication est, par ailleurs, facile à modifier. Le Forum de discussion permet à l’enseignant de créer des sections dans le forum afin d’orienter les discussions des élèves en fonction des activités et des sujets abordés en classe. Il a l’avantage de favoriser la participation de tous les élèves, lorsqu’il s’agit d’intervenir sur un ou plusieurs sujets donnés, tout en suscitant chez eux des réflexions approfondies qui doivent souvent être appuyées de preuves.

Tutorat

Tutorat
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Faible

Deux à deux, on s'entraide

Le Tutorat, également appelé Enseignement par les pairs, est une activité dans laquelle l'enseignant procède au jumelage d'élèves tuteurs à un ou quelques autres élèves tutorés. Le Tutorat peut prendre plusieurs formes. Cependant, quelle qu'elle soit, des élèves sont sollicités pour enseigner à d'autres élèves. Le couple tuteur-tutoré doit être formé en tenant compte des forces des apprenants, de leurs différentes compétences et de tout autre facteur susceptible d'avoir des répercussions sur la qualité de leur contact. Cette technique permet de faciliter l'apprentissage des élèves tutorés, mais également d'enrichir les apprentissages des tuteurs puisqu'enseigner est souvent une des meilleures façons d'apprendre. En somme, le Tutorat est une activité permettant aux élèves de faciliter et d'enrichir leurs apprentissages via le contact avec leurs pairs. 

Étude de cas

Étude de cas
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Moyenne

Dans la vraie vie, comment fait-on ?

L'Étude de cas est une situation concrète présentant un problème réel ou fictif pour lequel les élèves, regroupés en équipe de 2 à 4, devront poser un diagnostic, proposer des solutions et déduire des règles ou des principes applicables à des cas similaires. Cette activité a donc pour objectif de permettre à l'élève de vivre une démarche de résolution de problème à travers des cas qui lui sont soumis. Ainsi, on présente à l'apprenant un cas qui doit être le plus vraisemblable possible. Cette référence à la réalité exerce un grand attrait sur l'apprenant qui est alors à même d'apprécier la pertinence des éléments théoriques présentés en périphérie du cas. Le support le plus couramment utilisé est l'écrit. Les informations à fournir aux élèves doivent être objectives, claires, réalistes, complètes et exhaustives et le sujet traité doit susciter un certain intérêt chez les élèves. Le temps que requiert la réalisation de l'étude de cas peut être très variable, allant de quelques heures à plusieurs semaines. En somme, l'Étude de cas est une activité permettant aux élèves de développer leurs habiletés de raisonnement et d’analyse via l’étude d’une situation concrète présentant un problème ouvert et complexe.

Recherche guidée

Recherche guidée
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Je cherche, donc je trouve !

Lors de la Recherche guidée, aussi appelée Découverte guidée, l'enseignant présente aux élèves un sujet de recherche sous la forme d'une situation problématique. Les élèves doivent ensuite proposer une solution au problème en suivant une démarche de découverte personnelle basée sur des données brutes fournies par l’enseignant. Ce dernier, qui doit être bien informé sur le sujet, guide les élèves dans leur travail en répondant à leurs questions et en faisant une vérification périodique de la tâche réalisée. Une mise en commun des découvertes réalisées par les élèves est ensuite effectuée afin de clore l’activité. En somme, la Recherche guidée permet aux élèves de prendre connaissance d'un nouveau contenu grâce à une démarche de découverte personnelle et à un partage des connaissances.

Pages