Vignettes de pédagogie active

Toutes les fiches (19)

Cartes conceptuelles

Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Organisation visuelle de l'information pour mieux l'intégrer

Les Cartes conceptuelles prennent la forme d’un réseau graphique dans lequel les concepts sont identifiés chacun par un mot ou un ensemble de mots et représentés par des nœuds. Pour illustrer les relations entre ces concepts, des flèches lient les nœuds entre eux. Il est également possible d’étiqueter textuellement les flèches afin de préciser davantage la nature des liens établis. Par ailleurs, il est recommandé d'utiliser diverses couleurs et de représenter les concepts par des dessins, des images, des graphiques ou des formules de sorte à rendre les informations les plus visuelles possibles. Cet exercice de synthèse requiert de la pratique, il ne faut donc pas hésiter à le faire à plusieurs reprises. En somme, les Cartes conceptuelles permettent aux élèves de représenter visuellement la cartographie des connaissances acquises sur un sujet et les relations entre les différents concepts théoriques inhérents à celui-ci.

La minute de réflexion

Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Élevée

Exercice de synthèse court, direct et efficace

La Minute de réflexion permet à l’enseignant de vérifier rapidement la compréhension des élèves à la suite d'un apprentissage. Cette technique propose aux élèves de formuler des questions liées à leurs incompréhensions de la matière ou de résumer les éléments importants abordés hors classe ou en classe. Elle permet aux élèves de réfléchir à leurs propres difficultés et de structurer leur pensée de sorte à hiérarchiser les principales notions apprises. 

Pecha Kucha

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Top Chrono !

Le terme Pecha Kucha est l’équivalent du mot « conversation » en japonais et l’objectif d’une telle activité est d’amener les élèves à réfléchir de manière différente sur leur sujet, afin qu’ils préparent des présentations orales plus courtes, plus créatives et plus raffinées. En effet, avec la technique Pecha Kucha, les élèves réalisent, seuls ou en groupe, une présentation orale chronométrée à l’aide d’un logiciel de présentation tel que PowerPoint ou Keynote. Généralement, la contrainte imposée par la méthode traditionnelle du Pecha Kucha est celle du 20x20, soit 20 diapositives de 20 secondes chacune. Évidemment, il est possible de modifier le nombre de diapositives totales de la présentation ou même leur durée. Par contre, il faut savoir que le principe du Pecha Kucha repose sur la contrainte de temps imposée à une diapositive, dont la durée doit être comprise entre 20 et 30 secondes. Cette façon de procéder oblige les élèves à repenser la façon de présenter leur contenu. Puisque le temps de présentation d’une diapositive est très limité, les élèves doivent favoriser les éléments visuels au détriment du texte, ce qui permet d’avoir des présentations plus claires et plus épurées. Cela force également les élèves à mieux planifier leur présentation orale ainsi qu’à la pratiquer plus d’une fois, ce qui rend leur travail beaucoup plus structuré et professionnel. De plus, faire une présentation selon le mode Pecha Kucha est beaucoup plus intéressant pour l’auditoire puisque le rythme soutenu de la présentation la rend plus dynamique et leur permet d’être plus attentifs. Finalement, puisqu’un temps limite est imposé à chacune des diapositives, les présentations sont généralement plus courtes, ce qui laisse la chance aux orateurs d’échanger avec l’auditeurs et de répondre à leurs questions.

Prospectus pour le cours

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Exercice de préparation et de planification

La technique Prospectus pour le cours permet aux élèves de préparer un travail ou un projet en réalisant un plan bref et détaillé. Les élèves sont invités à réfléchir aux différents éléments du travail à réaliser, tels que le sujet, les objectifs, le public cible, les questions majeures auxquelles des réponses devront être apportées, les compétences qui seront développées ou améliorées et les produits ou les résultats visés. Cette technique permet donc à l’enseignant de récolter de l’information sur la compréhension des élèves du travail à réaliser et du sujet à explorer. De plus, cette technique est très utile pour les élèves puisqu’en plus de leur permettre de développer leurs compétences de planification, elle leur permet de recevoir des rétroactions de la part de l’enseignant avant d’entamer le travail ou le projet de session. Ainsi, tant l’enseignant que les élèves seront satisfaits du produit final.

Questions d’examen

question_dexamen
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Moyenne

C'est ça que tu devrais savoir !

Lors de l'activité Questions d'examen, les élèves sont invités à composer des questions d'évaluation pour le cours ou certaines notions du cours. Les élèves peuvent partager ces questions avec les autres pour y répondre individuellement ou en petits groupes. Avec cette activité, l'enseignant peut avoir une idée plus claire de ce que les élèves pensent être important, et s'ils répondent à ces questions, de ce qu'ils ont compris. Les questions et les réponses préparées peuvent également être utilisées comme base à de l'enseignement par les pairs. La collecte des questions et des réponses proposées par les élèves peut prendre plusieurs formes. La forme la plus simple est de demander aux élèves de noter leurs questions et/ou leurs réponses sur des feuilles de papier que l'enseignant récoltera par la suite. Une forme plus interactive serait de noter les questions proposées par les élèves directement dans Socrative, qui est une application Web permettant de sonder un auditoire et de voir les résultats en temps réel. Pour ce faire, l'enseignant s'installe à l'ordinateur et rédige directement dans Socrative les questions que les élèves lui soumettent à tour de rôle dans la classe. Il peut ensuite demander aux élèves de se connecter à Socrative afin de répondre aux questions proposées. Il aura ainsi un accès en temps réel aux résultats de ses élèves et pourra, le cas échéant, apporter des précisions ou faire des rappels sur les notions qui semblent être moins bien comprises. En somme, l'activité Questions d'examen permet aux élèves d'intégrer leurs apprentissages et de les valider.

Graffiti collectif

graffiti_collectif
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Faible

Construction collaborative de solutions en groupe

Pour réaliser le Graffiti collectif, l'enseignant doit former des équipes de 3 à 5 élèves et distribuer à chacune d'entre elles une feuille présentant une question différente. Ensuite, les élèves ont entre 5 et 10 minutes pour écrire, en équipe, des idées de réponses spontanées qui leur viennent en tête. Une fois le temps écoulé, les équipes passent leur feuille au groupe voisin et répondent à la nouvelle question reçue. Les rotations se poursuivent jusqu’à ce que les équipes récupèrent leur feuille initiale et en fassent une synthèse. L'enseignant clôt l'activité en réalisant un retour en plénière lors duquel chacune des équipes présente la synthèse des réponses fournies à la question qui leur avait été assignée. En somme, le Graffiti collectif permet aux élèves d'échanger des idées spontanées sur un grand nombre de questions.

Documentation trouée

documentation_trouee
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Élevée

Qu'est-ce qui manque ?

La technique Documentation trouée consiste à fournir aux élèves une version incomplète des notes de cours qu’ils pourront compléter en classe à l’aide de l’exposé magistral de l’enseignant. Généralement, les éléments manquants dans les notes de cours correspondent à des mots-clés, à de courtes phrases ou à la solution d’un exercice. Cette technique est préférable à l’absence totale de notes de cours pour les élèves, car la Documentation trouée a l’avantage de libérer du temps afin de leur permettre de réfléchir sur les notions enseignées. En effet, puisqu’ils ne doivent prendre en note que certains éléments et non l’ensemble des notes, ils peuvent se concentrer sur ce que leur apprend l’enseignant et déduire les éléments qui manquent. Dans le même ordre d’idée, lorsque la technique Documentation trouée est comparée à celle de fournir aux élèves une version complète des notes de cours, elle présente l’avantage de motiver ces derniers à se présenter en classe, les incite à être plus attentifs à la présentation et, surtout, les implique dans leurs apprentissages en les invitant à réfléchir sur les notes qui doivent être prises. Afin de rendre l’activité significative et efficace pour l’apprentissage, il faut que les éléments retirés des notes de cours puissent être déduits par les élèves qui ont assisté au cours, sans que ces derniers ne soient nécessairement aidés par l’enseignant. En somme, la Documentation trouée permet aux élèves de réfléchir sur les notions présentées de manière magistrale, et donc de mieux les assimiler.

Liste ciblée

liste_ciblee
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

En quelques mots, voilà ce qu'il faut retenir

La technique de la Liste ciblée requiert des élèves de faire une liste de 5 à 6 termes ou phrases en lien avec un mot-clé préalablement déterminé par l’enseignant. Le mot-clé en question doit être relié à un concept, à une idée ou encore à une notion importante d’un chapitre, d’un module ou d’une leçon. Cette technique a l’avantage d’être polyvalente, facile à mettre en place et rapide d’exécution. De plus, elle permet à l’enseignant de mesurer aisément le degré de compréhension de ses élèves par rapport à des concepts importants d’une leçon. Il est possible pour les élèves de partager leur liste avec leurs collègues, ce qui peut générer des discussions permettant de consolider des apprentissages. En somme, la Liste ciblée permet de faciliter les apprentissages des élèves et la rétention des concepts importants d’une leçon.

Carte heuristique

carte_heuristique
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Montre-moi à quoi tu penses

Les Cartes heuristiques, aussi appelées Cartes mentales ou Mind Maps, permettent aux élèves de représenter sous forme hiérarchique et visuelle différents concepts liés aux notions du cours. Contrairement aux Cartes conceptuelles, les Cartes heuristiques ne suggèrent pas de concepts théoriques ou de mots-clés à mettre en relation. Elles demandent plutôt aux élèves de construire une arborescence d’un concept central en représentant hiérarchiquement les termes ou les images qui y sont associés. D’ailleurs, l’utilisation de couleurs et de dessins peut aider à rendre les cartes plus significatives visuellement. Il s’agit donc d’un exercice très personnel puisque les Cartes heuristiques reflètent le cheminement de la pensée de leur auteur. En somme, les Cartes heuristiques permettent aux élèves de représenter visuellement la hiérarchie des connaissances acquises sur un sujet précis.

Le bon mot

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Si tu devais me résumer ça en un mot... Et pourquoi ?

La technique Le bon mot se fait en deux temps. Premièrement, l’élève lit un court texte et choisit un seul mot pour le résumer. Ensuite, il écrit un ou deux paragraphes pour expliquer pourquoi il a choisi ce mot. Cette justification doit également refléter la compréhension du texte par l’élève. Il devra donc citer des exemples expliquant pourquoi ce mot en particulier résume le texte, ses thèmes et ses concepts principaux et comment le choix du mot reflète les émotions suscitées par la lecture du texte. En réalité, le choix d’un mot spécifique est moins important que la qualité de l’explication fournie par l’élève. L’exercice pourrait tout aussi bien se faire après la présentation d’une leçon par l’enseignant, que l’élève devrait résumer en un mot. La pratique de cette technique aide les élèves à développer la capacité d’écrire des résumés fortement condensés comportant de grandes quantités d’informations pour favoriser plus efficacement leur stockage dans la mémoire à long terme. De plus, cet exercice aide à développer les compétences de lecture, d’écriture, de synthèse et d’argumentation des élèves.

Étude expérimentale

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Expérience en laboratoire : de son élaboration à son application

L’Étude expérimentale est une activité dans laquelle les élèves créent une expérience à réaliser en laboratoire qui leur permettra d’étudier les causes, les effets, la nature ou les propriétés d’objets ou de phénomènes par la manipulation ou l’expérimentation. L’enseignant a pour rôle de bien planifier les séances de laboratoire et de les superviser adéquatement. Il doit également discuter au préalable avec les élèves du sujet, des exigences, des consignes et des détails concernant la tâche à réaliser en laboratoire, de même que des comportements à adopter. Ce qui est particulier avec cette technique, c’est qu’il revient aux élèves de développer leur propre protocole expérimental, lequel devra être approuvé par l’enseignant. Généralement, à la fin de l’Étude expérimentale, les élèves doivent remettre un rapport partiel ou complet qui fait entre autres état des résultats obtenus ainsi que d’une analyse de ces derniers. En somme, l’Étude expérimentale est une activité permettant aux étudiants de mettre en application et de concrétiser leurs connaissances théoriques et procédurales sur un sujet précis par la manipulation et l’expérimentation.

Mémos d’analyse

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Moyenne

Analyse-moi ça

La technique Mémos d'analyse exige que les élèves rédigent une ou deux pages d'analyse au sujet d'une problématique spécifique. La personne pour laquelle le mémo est écrit est généralement identifiée comme un employeur, un client ou une partie prenante qui a besoin d’une telle analyse pour prendre des décisions éclairées. Cette technique demande une mise en contexte réelle et authentique lors de laquelle les élèves sont amenés à jouer un rôle précis, celui d'un analyste en finance, en politique, en environnement, en éducation, etc. Ainsi, puisque cet exercice implique une mise en situation authentique, il devient très stimulant intellectuellement pour les élèves et augmente leur motivation à apprendre. En outre, les Mémos d'analyse permettent à l'enseignant de récolter des informations importantes sur les compétences rédactionnelles et analytiques de ses élèves. 

 

 

Analogies approximatives

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

C'est quoi ta métaphore ?

La technique des Analogies approximatives fait appel à la créativité des élèves qui doivent compléter la formulation d’une analogie proposée par l’enseignant. L’analogie à compléter est généralement de la forme suivante : A est à B ce que Y est à Z. L’enseignant fournit aux élèves les éléments A et B de l’analogie et ceux-ci déterminent les deux mots correspondants à Y et Z. Les analogies à compléter par les élèves sont dites approximatives parce que les réponses ne doivent pas nécessairement toujours avoir la rigueur requise par les analogies en logique formelle ou en mathématiques. Les avantages de cette technique sont nombreux. D’abord, elle permet à l’enseignant de déterminer si ses élèves comprennent la relation entre les concepts A et B de l’analogie. De plus, afin de trouver les mots correspondant aux éléments Y et Z, les élèves doivent mettre leurs apprentissages en perspective afin de créer des liens entre les nouvelles notions apprises et les connaissances préalablement acquises. Le fait de mettre en relation ces termes permet un apprentissage plus profond, et donc plus durable.

Résumé en une phrase

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Fais ça court

La technique du Résumé en une phrase permet aux enseignants de découvrir à quel point leurs élèves sont en mesure de résumer de manière concise, complète et créative une grande quantité d'informations sur un sujet donné. La technique requiert donc des élèves de répondre à la question : « Qui fait quoi, à qui, quand, où, comment et pourquoi? » en une seule phrase. Cette longue phrase sommaire permet d’évaluer la compréhension ainsi que la capacité de synthèse des élèves.

Comparaison des notes personnelles

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Élevée

Je note, tu notes, puis nous notons!

La Comparaison des notes personnelles est une activité pédagogique au cours de laquelle l’élève est amené à comparer ses notes personnelles avec un camarade de classe, et ce dans le but de les compléter et d'y ajouter les informations qui lui ont échappé. Certains élèves ont de la difficulté à prendre des notes de cours, à sélectionner l’information pertinente lors d’une leçon ou à suivre le rythme de l’enseignant et c’est pourquoi la Comparaison des notes personnelles s’avère une méthode efficace pour qu'ils puissent compléter certaines informations dans leurs notes de cours. Cette formule pédagogique favorise non seulement une meilleure prise de notes, mais également un travail de coopération entre les pairs.

Portefolios annotés

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Montre-moi ce que tu sais, ce que tu en penses et pourquoi !

Les Portefolios annotés permettent aux enseignants d’obtenir un échantillon des réalisations scolaires des élèves ainsi que les commentaires qui y sont associés. Les commentaires ajoutés sont très importants puisqu’ils permettent de faire des liens entre les réalisations et les notions théoriques vues dans le cadre du cours. Cette activité aide donc les enseignants à vérifier si leurs élèves sont en mesure de faire des liens entre les travaux réalisés et les concepts théoriques vus en classe. Cette technique est aisément applicable dans les domaines où une performance est nécessaire tels que les arts visuels, l’écriture créative, la musique, la danse, le théâtre ou le journalisme. Dans de tels cas, les portefolios peuvent être présentés sous la forme de fichiers vidéo ou audio. De plus, les Portefolios annotés peuvent également être utiles dans des domaines professionnels tels que la mécanique automobile, la programmation informatique ou encore, les soins infirmiers. Cette technique pourrait aussi servir à évaluer les apprentissages d’élèves en enseignement. Il est parfois possible pour les élèves de conserver leur portefolio et de le présenter à des employeurs potentiels. Cela pourrait d’ailleurs en motiver plus d’un dans la réalisation de cette activité.

Matrice de la mémoire

Matrice de la mémoire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Mettre en relation des apprentissages

La technique de la Matrice de la mémoire consiste à demander aux élèves de remplir un tableau divisé en lignes et en colonnes. L'enseignant fournit aux élèves les titres des lignes et des colonnes de la matrice et c'est à eux de remplir les cases vierges. Cette technique permet d’organiser l'information et d'illustrer les relations entre différentes notions. La Matrice de la mémoire permet donc une synthèse visuelle et rapide de certains concepts ou de certaines notions.

Classer les concepts

Classer les concepts
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

C'est le temps de faire un peu de ménage

La technique Classer les concepts consiste à fournir aux élèves une grille contenant deux ou trois catégories de concepts fondamentaux ayant été étudiés ainsi qu'une liste de termes, d'équations, d'images ou d'éléments appartenant à l'une ou l'autre de ces catégories. Les élèves ont alors un temps limité pour trier les éléments et les associer aux catégories adéquates dans la grille. L'avantage de cette technique est qu'elle permet aux élèves de réfléchir et de s'interroger sur les distinctions présentes entre les éléments connexes d'un même domaine. En triant ainsi les concepts et en les répartissant dans les bonnes catégories, les élèves font une révision qui favorise une meilleure rétention de l'information.

Dans tes mots

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Exercice de vulgarisation pour un public ciblé

L’objectif de la technique Dans tes mots est simple : demander aux élèves de mettre dans leurs mots les principes sous-jacents d’un concept, d’une théorie ou d’une méthode de résolution de problèmes. Cette vulgarisation doit être réalisée pour un public cible spécifié par l’enseignant. Dans de nombreuses situations, il est essentiel de pouvoir exprimer le message, les consignes ou les instructions à communiquer en termes simples et compréhensibles. À l’oral comme à l’écrit, cette technique permet aux élèves de mettre en pratique leurs compétences de vulgarisation. De plus, elle fournit à l’enseignant des informations sur la capacité de synthèse et de reformulation des théories et des concepts importants par les élèves. Ainsi, l’enseignant est en mesure de savoir à quel point ceux-ci ont compris et intégré la matière.