Vignettes de pédagogie active

Toutes les fiches (37)

Pages

Ligue d'improvisation

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Moyenne

Prêt pas prêt, j’y vais!

La Ligue d’improvisation est une formule pédagogique qui permet à l’élève de devenir acteur au sein d’une mise en scène spontanée au cours de laquelle deux équipes s’affrontent. Trois types de participants se prêtent au jeu : le capitaine de chaque équipe, l’arbitre et les juges. L’arbitre, la plupart du temps l’enseignant de la classe, pige au hasard une carte parmi une gamme de sujets déterminés à l’avance. Cette carte est la ligne directrice de la mise en scène qui sera improvisée par les élèves. Les joueurs se concertent alors pendant quelques secondes pour suggérer un plan de jeu et peuvent, par la suite, commencer leur improvisation qui sera soumise au vote de l’auditoire et à l’évaluation des juges. Notons que l’improvisation peut être de nature comparée, mixte ou hybride. Lorsqu’une improvisation est comparée, les équipes improvisent en alternance sur un même thème. Si l’improvisation est mixte, les joueurs des deux équipes improvisent ensemble en respectant le thème choisi. Dans le cas d’une improvisation hybride, les équipes doivent, à tour de rôle, improviser sur un thème donné alors que des joueurs de l’équipe adverse se joignent à leur jeu. L’avantage de la Ligue d’improvisation est qu’elle permet d’aborder un ou des sujets de façon verbale, mais aussi grâce aux actions exécutées par les élèves. Les joueurs peuvent également transmettre leurs idées par le mime, le chant ou par le changement d’intonation en utilisant le comique ou le dramatique.

Questionnement

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Élevée

Quand simplicité et efficacité vont de pair !

Le Questionnement est la technique d’apprentissage actif la plus simple à implanter et probablement la plus utilisée. Elle consiste, lors d’une leçon, à poser une ou plusieurs questions aux élèves de sorte à susciter leur réflexion. Cette méthode permet également à l’enseignant d’obtenir plus d’informations sur la compréhension d’un concept par ses élèves. Le Questionnement peut se faire à différents moments lors de la leçon. Si cette technique est mise en pratique en début de leçon, c’est pour enclencher la réflexion. Si l’enseignant l’utilise en cours de leçon, c’est pour mieux adapter ses explications aux élèves. Si c’est plutôt en fin de leçon, alors c’est pour s’assurer de la compréhension des concepts par les élèves. Plusieurs types de questions existent et chacune possède des avantages et des inconvénients. Par exemple, il est possible de poser des questions ouvertes, qui permettent de recueillir beaucoup d’informations puisqu’elles laissent beaucoup de liberté aux élèves. Il y a aussi les questions fermées qui ont l’avantage d’être rapides et qui sont surtout pertinentes lorsque l’objectif est de cibler de l’information précise. De plus, les questions posées peuvent être directes et cibler des élèves en particulier ou peuvent être posées à la cantonade lorsque l’objectif de l’enseignant est d’alimenter les échanges entre les élèves en créant une discussion.

Quatre coins

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Intensité d'animation - Moyenne

Explorons les 4 coins d'un sujet

Pour réaliser la technique des Quatre coins, l'enseignant divise la classe en quatre groupes distincts répartis aux quatre coins. : Tout à fait d'accord, Plutôt d'accord, Plutôt en désaccord, Tout à fait en désaccord. Puis, il présente une question, une situation, une problématique ou une position controversée et demande aux élèves de se placer dans le coin correspondant à la position défendue. Ensuite, chaque groupe travaille à la construction d'un argumentaire lui permettant de défendre sa position. Par la suite, une personne par équipe est désignée pour présenter les arguments de l'équipe au reste de la classe, ce qui génère une discussion et même parfois un changement dans la position initiale des élèves. Finalement, l'enseignant clôt l'activité par un retour en plénière lors duquel il présente une synthèse des principaux arguments de chacune des positions est présentée. Cette technique, qui est une version simplifiée du Débat, a l'avantage d'être facile à mettre en place et ne requiert pas beaucoup de temps.

Les indices

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Faible

Différencier pour mieux motiver

La technique des Indices permet aux enseignants de s'adapter à la rapidité d'exécution d'une tâche par les élèves. En effet, puisque tous les élèves ne travaillent pas à la même vitesse, il arrive souvent que certains d'entre eux prennent plus de temps que leurs collègues pour terminer la tâche assignée par l'enseignant, ce qui, à la longue, pourrait les démotiver. Pour mettre en œuvre cette technique, l'enseignant doit préparer à l'avance des petites feuilles de papier sur lesquelles sont inscrits des énoncés permettant d'aider les élèves dans la réalisation de la tâche. Ainsi, pendant que les élèves travaillent à une tâche en équipes, l'enseignant circule dans la classe afin de surveiller leur niveau d'avancement respectif. S'il remarque qu'un groupe est bloqué dans la tâche assignée ou n'avance pas suffisamment vite, il peut leur donner un Indice sur une feuille de papier, ce qui permettra de soutenir leur motivation à apprendre. Cette technique fait donc en quelque sorte appel à la différenciation pédagogique. Selon le Conseil supérieur de l'éducation du Québec (1993), la pédagogie différenciée est « une démarche qui met en œuvre un ensemble diversifié de moyens d’enseignement et d’apprentissage pour permettre à des élèves d’âges, d’origines, d’aptitudes et de savoir-faire hétérogènes d’atteindre par des voies différentes des objectifs communs et, ultimement, la réussite éducative. »

Les bombes

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Faible

Formule explosive !

La technique des Bombes permet aux enseignants de s'adapter à la rapidité d'exécution d'une tâche par les élèves. En effet, puisque tous les élèves ne travaillent pas à la même vitesse, il arrive souvent que certains d'entre eux terminent beaucoup plus tôt que leurs collègues la tâche assignée par l'enseignant et se retrouvent à se tourner les pouces, ce qui, à la longue, pourrait les démotiver. Pour mettre en œuvre cette technique, l'enseignant doit préparer à l'avance des petites feuilles de papier sur lesquelles sont inscrits des énoncés permettant de complexifier la tâche des élèves. Ainsi, pendant que les élèves travaillent en équipe sur une tâche, l'enseignant circule dans la classe afin de surveiller leur niveau d'avancement respectif. S'il remarque qu'un groupe a presque terminé la tâche qui lui est assignée, il peut leur lancer une Bombe, laquelle consiste en une feuille de papier présentant un défi supplémentaire en lien avec la tâche et qui permettra non seulement de garder les élèves occupés, mais aussi de soutenir leur motivation à apprendre. Cette technique fait donc en quelque sorte appel à la différenciation pédagogique. Selon le Conseil supérieur de l'éducation du Québec (1993), la pédagogie différenciée est « une démarche qui met en œuvre un ensemble diversifié de moyens d’enseignement et d’apprentissage pour permettre à des élèves d’âges, d’origines, d’aptitudes et de savoir-faire hétérogènes d’atteindre par des voies différentes des objectifs communs et, ultimement, la réussite éducative. »

Brise-glace

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Élevée

Faire les premiers pas

L'activité Brise-glace est généralement utilisée en début de leçon dans le but de capter l'attention des élèves, de leur donner un aperçu du contenu qui sera enseigné et de créer une atmosphère de groupe positive. Cette activité peut également permettre d'établir un lien entre les élèves et favoriser un environnement d'apprentissage sécurisant, ce qui contribue généralement à l'amélioration de la participation des élèves et à l'accroissement de leur persévérance. De plus, le Brise-glace peut servir à activer les connaissances antérieures des élèves et peut prendre plusieurs formes, mais est généralement de courte durée et, bien souvent, fait appel à l'humour. Ainsi, afin d'amorcer son cours, un enseignant pourrait faire une blague, poser une question à ses élèves, leur soumettre un défi ou une énigme à résoudre, leur faire visionner une vidéo ou encore leur montrer un objet précis qui est lié aux notions qui seront enseignées lors de la leçon.

Inventaire de concepts

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Est-ce que tu maitrises mieux les concepts à la fin du cours qu'au début ?

Un Inventaire de concepts est un questionnaire sur les connaissances et les concepts de base dans un domaine donné. Il est composé d’un ensemble de questions à choix multiples conçues dans l’objectif de sonder la compréhension de ces concepts fondamentaux par les élèves. Ainsi, un Inventaire de concepts évalue non seulement la bonne réponse trouvée par les élèves, mais aussi la nature ou la qualité de leur compréhension. Il faut donc que chaque option de réponse incorrecte pour une question reflète un type différent de compréhension du concept ou fasse appel à une idée fausse courante que les élèves peuvent entretenir sur ce dernier. Ainsi, l’enseignant est en mesure de repérer aisément ces idées fausses et d’y remédier lors de son enseignement. Généralement, les élèves sont invités à répondre à l’Inventaire des concepts à deux reprises : d’abord lors du tout premier cours et ensuite lors du dernier. De cette façon, l’enseignant est en mesure de déterminer l’impact de son enseignement sur les idées fausses des élèves ou encore sur leur bonne compréhension des concepts importants du cours.

Objectifs classés

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Moyenne

Top 3

La formule des Objectifs classés requiert des élèves de prendre quelques minutes lors de la première leçon d’un cours afin d’énumérer quelques objectifs d’apprentissage qu’ils espèrent atteindre pendant le cours et de les classer en ordre d’importance relative. Cette activité permet donc à l’enseignant d’évaluer à quel point les objectifs d’apprentissage choisis par les élèves correspondent aux objectifs pédagogiques du cours. L’enseignant est également en mesure de comparer le classement des objectifs des élèves selon leur importance par rapport à son propre classement des objectifs pédagogiques du cours. Puis, l’enseignant peut ensuite utiliser ces informations afin d’accroître la motivation des élèves en les aidant à établir des liens entre leurs objectifs personnels et les objectifs du cours. Cette technique permet également aux élèves d’apprendre à cibler et à préciser leurs propres objectifs d’apprentissage, une compétence importante pour l’apprentissage tout au long de leur vie.

L'entretien collectif

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Moyenne

Discutons, ensemble!

L’Entretien collectif est un exercice au cours duquel l’enseignant questionne la classe ou un groupe d’élèves sur un sujet particulier afin de récolter des commentaires, des propositions ou toute autre information qui s’avère utile dans le contexte. L’activité se déroule en deux étapes. Premièrement, l’enseignant pose une question en lien avec le sujet étudié en veillant à créer une ouverture qui consistera en un point de départ à la discussion qui suivra. Deuxièmement, les élèves répondent à cette question dans un contexte d’échange d’informations. Cette formule pédagogique a l’avantage de permettre aux élèves, d’une part, de s’exprimer de manière spontanée pour faire valoir leurs idées et d’autre part, d’enrichir leur réflexion grâce aux interventions des autres.

Le conseil de coopération

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Moyenne

Une prise de parole polygérée!

Le Conseil de coopération est une réunion rassemblant l’enseignant et les élèves autour d’une table ronde afin de discuter de différents sujets touchant la classe en général ainsi que sa gestion. Il sert à améliorer la vie en classe en réglant des problèmes interpersonnels entre les élèves ou en discutant d’éventuels projets pour le groupe. En général, le Conseil de coopération a lieu une fois par semaine et les sujets qui y sont abordés sont précisés préalablement par les élèves et l’enseignant qui, tout au long de la semaine, inscrivent sur un tableau prévu à cet effet des commentaires à propos de l’idée qu’ils veulent discuter lors de la réunion. Ces commentaires sont d’ailleurs très structurés. En effet, l’enseignant divise le tableau en différentes sections reflétant différents types de commentaires et les élèves marquent leurs idées dans la case correspondant le mieux à l’intervention qu’ils désirent effectuer pendant le Conseil de coopération. Cette formule pédagogique permet non seulement de gérer les problèmes de la classe, mais également d’apprendre aux élèves comment communiquer et résoudre des conflits dans le respect d’autrui. L’enseignant, dont le rôle consiste à animer la discussion, s’assure que la bienséance est maintenue pendant toute la réunion. Le Conseil de coopération représente donc un lieu d’échange, de prise de parole et d’expression pour les élèves afin qu’ils fassent valoir leurs sentiments, leurs idées et leurs préférences.

Phillips 6.6

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Faible

Six personnes, six minutes!

La méthode pédagogique Phillips 6.6 consiste à répartir les élèves d’une classe en sous-groupes composés de six personnes. Dans chaque équipe, un porte-parole est désigné. Six minutes sont allouées aux équipes afin qu’elles réfléchissent à la question posée par l’enseignant. Ainsi, chaque personne dispose d’une minute pour s’exprimer dans sa propre équipe. Une fois cette étape terminée, le droit de parole est accordé aux différents porte-paroles des équipes qui se chargent de transmettre à l’enseignant la réponse convenue par les différents membres. À chaque question posée, un nouveau porte-parole d’équipe est désigné. Cette méthode pour recueillir des réponses à une question s’avère fort avantageuse dans les grands groupes où il est difficile de donner la parole à tous les élèves. De plus, elle permet de diviser équitablement le temps de parole accordé à chaque élève à l’intérieur des sous-groupes.

Questions guidées

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Faible

Qui ? Quoi ? Quand ? Comment ? Pourquoi ?

Le recours aux Questions guidées comme formule pédagogique permet aux élèves d’assimiler la matière en se posant des questions, en petits groupes, sur le contenu de la leçon étudiée. L’avantage de cette activité repose sur le fait que l’enseignant crée lui-même les questions, ce qui lui donne la possibilité de diriger la réflexion des élèves dans le sens désiré, conformément aux objectifs de la leçon. Ainsi, la discussion ayant lieu parmi les différentes équipes s’alimente des questions suggérées par l’enseignant. Les questions posées guident les élèves afin qu’ils s’approprient mieux la matière couverte et les aident à approfondir leur réflexion sur le sujet.

Quiz en ligne

quiz_en_ligne
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Évaluation virtuelle

La technique du Quiz en ligne consiste à évaluer les élèves sur des notions précises grâce à l’utilisation d’un outil technologique qui soutient la création d’un quiz virtuel. Ainsi, plutôt que de passer des évaluations sommatives classiques sur papier, les élèves sont invités à se rendre en salle d’informatique afin de passer l’examen en ligne. Généralement, les Quiz en ligne comportent des questions à choix multiples (QCM) puisque ces dernières peuvent être corrigées directement par l’outil technologique, ce qui permet à l’élève d’obtenir une rétroaction instantanée sur sa performance. Il s’agit d’ailleurs de l’avantage principal de ce type d’évaluation par rapport à une évaluation classique où l’enseignant a besoin d’un certain temps pour corriger les copies. Avec cette technique, les enseignants gagnent beaucoup de temps de correction, d’où sa grande utilité pour les groupes d’élèves nombreux. En outre, puisque les Quiz en ligne sont faciles à implémenter, il est possible d’en prévoir de manière hebdomadaire pour les élèves. Cela aura l’avantage de les engager activement dans leurs apprentissages puisqu’ils devront étudier fréquemment.

Aujourd’hui, j’ai appris...

Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Élevée

Exercice d'identification des apprentissages réalisés

Aujourd'hui, j'ai appris... est une technique qui permet de questionner les élèves sur ce qu’ils ont appris lors d’une leçon. L'enseignant les invite à réfléchir spécifiquement aux apprentissages réalisés pour ensuite les exprimer par écrit puis, verbalement. Les élèves développent ainsi leur capacité à identifier et à résumer les concepts importants. Cette technique diffère de la Minute de réflexion puisqu'elle ne cible pas un apprentissage ou une difficulté en particulier. Elle demande à l'élève de parcourir ses apprentissages, sans jugement quant à l'importance relative de ce qui a été appris.

Chasse aux idées fausses

Vignette temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Moyenne

Vos préconceptions sont-elles exactes ?

La technique Chasse aux idées fausses propose aux élèves de répondre à un questionnaire simple permettant d'identifier rapidement des préconceptions incomplètes ou erronées qu'ils pourraient avoir sur une certaine notion. Cette technique permet donc à l'enseignant de récolter des informations sur les embûches, les obstacles ou les défis de compréhension qui pourraient entraver ou empêcher l'apprentissage ultérieur des élèves. Elle est d'autant plus pertinente dans le contexte actuel où l'information est facilement et rapidement accessible, sans pour autant être toujours véridique.

Plénière

Plénière
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Moyenne

Échanger pour mieux comprendre

La Plénière est un échange de propos entre les élèves sur un sujet donné pendant un temps déterminé. Cet échange se fait sous la supervision de l’enseignant qui indique le thème de la discussion et, de préférence, les sous-thèmes. La Plénière présente l’avantage de laisser la chance aux élèves d’aborder le sujet traité à leur manière. De plus, elle permet la participation de tous les élèves du groupe et leur donne accès à la même information. Par contre, ils n’ont pas nécessairement l’occasion de se faire entendre et, s’ils l’ont, chacun n’aura la parole qu’une fois et pour une courte durée. La Plénière est donc souvent utilisée de concert avec d’autres formules pédagogiques. Elle est presque toujours employée à la fin d’une leçon afin d’en résumer le contenu ou à titre de conclusion. En somme, la Plénière permet aux élèves de synthétiser et de valider les apprentissages réalisés lors d’une leçon en discutant avec leurs collègues et leur enseignant.

Billet de sortie

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Mesure instantanée de la compréhension

Les Billets de sortie sont un outil d’évaluation formative qui permet aux enseignants d’évaluer dans quelle mesure les élèves comprennent ce qui leur est enseigné en classe. Cet outil peut être utilisé quotidiennement ou hebdomadairement. Un bon Billet de sortie peut indiquer si les élèves ont une compréhension superficielle ou approfondie des notions enseignées et permettent aux enseignants de situer les lacunes de leurs élèves et de cerner ce qu’ils doivent corriger dans leur enseignement. Cette activité est réalisée à la fin de la leçon et les élèves sont invités à répondre sur une feuille de papier à une question posée par l’enseignant. La question posée doit essentiellement porter sur la leçon qui vient de se terminer et peut avoir plusieurs objectifs. Elle peut servir à repérer des concepts qui nécessitent des éclaircissements ou encore, à répondre à une question théorique sur la matière vue en classe. Cette technique permet à l’enseignant de valider la compréhension des élèves. Elle peut également permettre à ces derniers de poser une question sur les notions enseignées à l’enseignant.

Pages