Vignettes de pédagogie active

Toutes les fiches (28)

Pages

Liste ciblée

liste_ciblee
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

En quelques mots, voilà ce qu'il faut retenir

La technique de la Liste ciblée requiert des élèves de faire une liste de 5 à 6 termes ou phrases en lien avec un mot-clé préalablement déterminé par l’enseignant. Le mot-clé en question doit être relié à un concept, à une idée ou encore à une notion importante d’un chapitre, d’un module ou d’une leçon. Cette technique a l’avantage d’être polyvalente, facile à mettre en place et rapide d’exécution. De plus, elle permet à l’enseignant de mesurer aisément le degré de compréhension de ses élèves par rapport à des concepts importants d’une leçon. Il est possible pour les élèves de partager leur liste avec leurs collègues, ce qui peut générer des discussions permettant de consolider des apprentissages. En somme, la Liste ciblée permet de faciliter les apprentissages des élèves et la rétention des concepts importants d’une leçon.

Classer les concepts

Classer les concepts
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

C'est le temps de faire un peu de ménage

La technique Classer les concepts consiste à fournir aux élèves une grille contenant deux ou trois catégories de concepts fondamentaux ayant été étudiés ainsi qu'une liste de termes, d'équations, d'images ou d'éléments appartenant à l'une ou l'autre de ces catégories. Les élèves ont alors un temps limité pour trier les éléments et les associer aux catégories adéquates dans la grille. L'avantage de cette technique est qu'elle permet aux élèves de réfléchir et de s'interroger sur les distinctions présentes entre les éléments connexes d'un même domaine. En triant ainsi les concepts et en les répartissant dans les bonnes catégories, les élèves font une révision qui favorise une meilleure rétention de l'information.

Matrice plus ou moins (+/-)

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

À la croisée des chemins

La technique Matrice +/- consiste à demander aux élèves de déterminer si certaines caractéristiques importantes s'appliquent à des concepts précis. Pour chaque concept, l'élève doit déterminer si chaque caractéristique s'applique (+) ou ne s'applique pas (-). Cette technique est particulièrement efficace pour distinguer deux concepts qui sont étroitement liés mais qui se distinguent par la présence ou l'absence de caractéristiques clés. Il est possible que deux concepts partagent une même caractéristique, tout comme il est possible qu'une caractéristique soit absente de l'un des deux concepts. En somme, la Matrice +/- devient pour les élèves un outil leur permettant de comparer des concepts ou des objets complexes dans divers contextes.

Quoi, comment et pourquoi?

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Contenu, forme et fonction d'un message

L'objectif de la technique Quoi, comment et pourquoi? est d'amener l'élève à analyser un texte puis, à répondre aux questions suivantes : 

  1. Quoi ? L'élève doit faire un résumé du contenu du message.
  2. Comment ? L'élève doit décrire le format utilisé pour présenter l'information (type de texte, tableau, image, graphique, etc.) et évaluer si celui-ci est optimal.
  3. Pourquoi ? L'élève doit préciser la fonction du message, c'est-à-dire cibler l'objectif qui se cache derrière le texte (convaincre, expliquer, critiquer, analyser, etc.).

Les réponses à ces questions sont inscrites dans un tableau, ce qui en facilite la lecture et donc, l'évaluation. Les types de textes à analyser peuvent être très variés : un article scientifique, une analyse critique, un article de journal, un poème, un extrait de roman, une publicité, etc. Puisque cette technique amène les élèves à décomposer l'information présente dans un texte de sorte à en faciliter la compréhension, elle permet à l'enseignant d'évaluer leurs compétences en analyse et le développement de leur pensée critique.

Résumé en une phrase

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Fais ça court

La technique du Résumé en une phrase permet aux enseignants de découvrir à quel point leurs élèves sont en mesure de résumer de manière concise, complète et créative une grande quantité d'informations sur un sujet donné. La technique requiert donc des élèves de répondre à la question : « Qui fait quoi, à qui, quand, où, comment et pourquoi? » en une seule phrase. Cette longue phrase sommaire permet d’évaluer la compréhension ainsi que la capacité de synthèse des élèves.

Le bon mot

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Si tu devais me résumer ça en un mot... Et pourquoi ?

La technique Le bon mot se fait en deux temps. Premièrement, l’élève lit un court texte et choisit un seul mot pour le résumer. Ensuite, il écrit un ou deux paragraphes pour expliquer pourquoi il a choisi ce mot. Cette justification doit également refléter la compréhension du texte par l’élève. Il devra donc citer des exemples expliquant pourquoi ce mot en particulier résume le texte, ses thèmes et ses concepts principaux et comment le choix du mot reflète les émotions suscitées par la lecture du texte. En réalité, le choix d’un mot spécifique est moins important que la qualité de l’explication fournie par l’élève. L’exercice pourrait tout aussi bien se faire après la présentation d’une leçon par l’enseignant, que l’élève devrait résumer en un mot. La pratique de cette technique aide les élèves à développer la capacité d’écrire des résumés fortement condensés comportant de grandes quantités d’informations pour favoriser plus efficacement leur stockage dans la mémoire à long terme. De plus, cet exercice aide à développer les compétences de lecture, d’écriture, de synthèse et d’argumentation des élèves.

Analogies approximatives

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

C'est quoi ta métaphore ?

La technique des Analogies approximatives fait appel à la créativité des élèves qui doivent compléter la formulation d’une analogie proposée par l’enseignant. L’analogie à compléter est généralement de la forme suivante : A est à B ce que Y est à Z. L’enseignant fournit aux élèves les éléments A et B de l’analogie et ceux-ci déterminent les deux mots correspondants à Y et Z. Les analogies à compléter par les élèves sont dites approximatives parce que les réponses ne doivent pas nécessairement toujours avoir la rigueur requise par les analogies en logique formelle ou en mathématiques. Les avantages de cette technique sont nombreux. D’abord, elle permet à l’enseignant de déterminer si ses élèves comprennent la relation entre les concepts A et B de l’analogie. De plus, afin de trouver les mots correspondant aux éléments Y et Z, les élèves doivent mettre leurs apprentissages en perspective afin de créer des liens entre les nouvelles notions apprises et les connaissances préalablement acquises. Le fait de mettre en relation ces termes permet un apprentissage plus profond, et donc plus durable.

Carte heuristique

carte_heuristique
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Montre-moi à quoi tu penses

Les Cartes heuristiques, aussi appelées Cartes mentales ou Mind Maps, permettent aux élèves de représenter sous forme hiérarchique et visuelle différents concepts liés aux notions du cours. Contrairement aux Cartes conceptuelles, les Cartes heuristiques ne suggèrent pas de concepts théoriques ou de mots-clés à mettre en relation. Elles demandent plutôt aux élèves de construire une arborescence d’un concept central en représentant hiérarchiquement les termes ou les images qui y sont associés. D’ailleurs, l’utilisation de couleurs et de dessins peut aider à rendre les cartes plus significatives visuellement. Il s’agit donc d’un exercice très personnel puisque les Cartes heuristiques reflètent le cheminement de la pensée de leur auteur. En somme, les Cartes heuristiques permettent aux élèves de représenter visuellement la hiérarchie des connaissances acquises sur un sujet précis.

C'est quoi le problème ?

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Problème A = Méthode A et Problème B = Méthode B

La technique C'est quoi le problème ? suggère aux enseignants de présenter aux élèves différentes situations appartenant à diverses catégories de problèmes à résoudre en lien avec le domaine d'étude. La tâche des élèves consiste à définir la catégorie de problème de laquelle chacune des situations découle et, par le fait même, sa méthode de résolution. Cette technique permet donc aux élèves de mettre en pratique la première étape de résolution de problèmes : l'identification de la catégorie à laquelle il appartient. De plus, elle leur permet de développer leurs compétences en matière de diagnostic.

Dans tes mots

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Exercice de vulgarisation pour un public ciblé

L’objectif de la technique Dans tes mots est simple : demander aux élèves de mettre dans leurs mots les principes sous-jacents d’un concept, d’une théorie ou d’une méthode de résolution de problèmes. Cette vulgarisation doit être réalisée pour un public cible spécifié par l’enseignant. Dans de nombreuses situations, il est essentiel de pouvoir exprimer le message, les consignes ou les instructions à communiquer en termes simples et compréhensibles. À l’oral comme à l’écrit, cette technique permet aux élèves de mettre en pratique leurs compétences de vulgarisation. De plus, elle fournit à l’enseignant des informations sur la capacité de synthèse et de reformulation des théories et des concepts importants par les élèves. Ainsi, l’enseignant est en mesure de savoir à quel point ceux-ci ont compris et intégré la matière.

Exemples d’application

exemple_dapplication
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Moyenne

Dis-moi à quoi ça sert

La technique des Exemples d'application consiste à demander aux élèves, à la fin d'une leçon, de proposer des applications de la vie courante des différentes notions qui viennent de leur être enseignées. Les élèves sont invités à noter leur Exemple d'application sur un petit carton fourni par l'enseignant. Ainsi, une fois l'exercice terminé, les élèves ont accès à une banque d'applications de la vie courante pour une notion spécifique. Non seulement cette technique est facile à mettre en place et rapide d'exécution, mais elle a aussi l'avantage d'informer rapidement les enseignants sur le degré de compréhension de leurs élèves quant aux applications possibles de ce qu'ils ont appris. Pour les élèves, cette formule pédagogique les incite à réfléchir à des Exemples d'application possibles et, par conséquent, à associer les concepts nouvellement appris aux connaissances antérieures, ce qui renforce leurs apprentissages. De plus, elle leur permet de voir plus clairement la pertinence de ce qu'ils apprennent, ce qui rend leurs apprentissages plus significatifs et augmente leur intérêt pour la matière et leur motivation à apprendre. En somme, les Exemples d'application permettent aux élèves de concrétiser leurs apprentissages en les rendant significatifs.

Questions d’examen

question_dexamen
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Moyenne

C'est ça que tu devrais savoir !

Lors de l'activité Questions d'examen, les élèves sont invités à composer des questions d'évaluation pour le cours ou certaines notions du cours. Les élèves peuvent partager ces questions avec les autres pour y répondre individuellement ou en petits groupes. Avec cette activité, l'enseignant peut avoir une idée plus claire de ce que les élèves pensent être important, et s'ils répondent à ces questions, de ce qu'ils ont compris. Les questions et les réponses préparées peuvent également être utilisées comme base à de l'enseignement par les pairs. La collecte des questions et des réponses proposées par les élèves peut prendre plusieurs formes. La forme la plus simple est de demander aux élèves de noter leurs questions et/ou leurs réponses sur des feuilles de papier que l'enseignant récoltera par la suite. Une forme plus interactive serait de noter les questions proposées par les élèves directement dans Socrative, qui est une application Web permettant de sonder un auditoire et de voir les résultats en temps réel. Pour ce faire, l'enseignant s'installe à l'ordinateur et rédige directement dans Socrative les questions que les élèves lui soumettent à tour de rôle dans la classe. Il peut ensuite demander aux élèves de se connecter à Socrative afin de répondre aux questions proposées. Il aura ainsi un accès en temps réel aux résultats de ses élèves et pourra, le cas échéant, apporter des précisions ou faire des rappels sur les notions qui semblent être moins bien comprises. En somme, l'activité Questions d'examen permet aux élèves d'intégrer leurs apprentissages et de les valider.

Débat

Débat
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Moyenne

Avec qui es-tu d'accord ?

Le Débat est un échange d’idées sur un sujet controversé entre deux groupes d'élèves, dont le premier opte pour la position POUR et le second pour la position CONTRE. Les deux groupes doivent défendre leur point de vue et tenter de convaincre l’équipe adverse. Les positions peuvent être choisies par les élèves ou imposées par l’enseignant, lequel joue le rôle de modérateur. Cette activité demande une préparation préalable de la part des élèves dans le but de trouver des arguments crédibles. En somme, le Débat est une activité permettant aux élèves d'échanger des idées et de défendre un point de vue sur un sujet donné, et ce, de manière animée et interactive.

 

Rallye Photo

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Faible

Cherche, trouve et clique !

Le Rallye photo est une activité lors de laquelle les élèves, en équipe de 2 à 5, doivent suivre une piste et prendre diverses photos selon les consignes fournies par l'enseignant. Ce dernier peut donc leur demander de prendre en photo des lieux précis, d'un certain type de végétation ou encore d'objets spécifiques qui doivent être trouvés par l'intermédiaire d'un texte, d'une énigme, d'un rébus, etc. Cette technique permet aux élèves de développer leur sens de l’observation, leur créativité et, surtout, d'apprendre à connaître un environnement et à coopérer au sein d'une équipe. Le Rallye photo requiert de s'équiper d'appareils photo, de sorte à en avoir au moins un par équipe. Par contre, si les élèves sont en âge de posséder un téléphone cellulaire, ils peuvent se servir de l'appareil photo y étant intégré.

Point à clarifier

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Moyenne

Un point m'embrouille...

Tel que son nom l'indique, la technique du Point à clarifier requiert que les élèves ciblent un point qui nécessite des éclaircissements après une leçon, une discussion, la réalisation d'un devoir, la lecture d'un texte ou le visionnement d'un film ou d'une pièce de théâtre. Cette formule pédagogique est donc facile à mettre en place et ne requiert pas beaucoup de temps, tout en fournissant aux enseignants beaucoup d'informations sur la compréhension des notions par les élèves. En effet, les enseignants sont en mesure de repérer assez aisément les sujets les plus difficiles pour leurs élèves et, ainsi, d'orienter leurs décisions d'enseignement quant au temps à consacrer à chacun de ces sujets. Il est possible pour l'enseignant de prévenir les élèves qu'ils auront à proposer un Point à clarifier après une activité. Cela les incitera à être plus attentifs et plus concentrés, et donc à mieux comprendre la matière.

Sondages d'opinion

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Ça ne prendra que 5 minutes...

La technique des Sondages d'opinion permet de rassembler des informations venant de différentes personnes sur un sujet particulier. Cette technique permet donc d'explorer la variété d'opinions des élèves d'un groupe et d'en apprendre davantage sur chacun. Ceci est particulièrement important lorsque l'on sait que les élèves ont souvent des opinions préexistantes sur les notions qui seront enseignées lors d'une leçon et que ces opinions, lorsqu'elles ne sont pas étayées par des preuves, peuvent fausser ou bloquer le message pédagogique. Ainsi, les Sondages d'opinion deviennent un outil précieux pour les enseignants puisqu'ils leur permettent de découvrir les opinions de leurs élèves sur des problèmes spécifiques et leur donnent ainsi la possibilité de mieux choisir la manière d'aborder ces problèmes en plus de déterminer les obstacles potentiels. Les Sondages d'opinion sont des activités familières et inclusives qui engagent tous les élèves, même les plus calmes ou les plus réticents, à découvrir et à exprimer leurs opinions.

Dilemmes éthiques

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Moyenne

Le poids des valeurs

La technique des Dilemmes éthiques propose aux élèves de s’attarder à un problème éthique propre à leur domaine d’études. Lors d’un dilemme, une personne est obligée de choisir entre deux parties possibles, comportant toutes deux des inconvénients. Ainsi, les élèves sont invités, par la rédaction d’un court texte, à proposer une solution au problème éthique présenté et à la justifier. Grâce à cette technique, l’enseignant et les élèves sont en mesure d’en apprendre davantage sur les valeurs qu’ils défendent ainsi que sur la manière dont elles impactent leurs décisions. De plus, la technique des Dilemmes éthiques est très polyvalente puisqu’elle est applicable à toutes les disciplines susceptibles de soulever des questions ou des enjeux éthiques. Cette formule pédagogique est notamment efficace dans des domaines tels que le droit, la médecine, l’ingénierie, le travail social, l’éducation, la gestion, la philosophie et la théologie.

Évaluation de ses habiletés

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

À quel point es-tu confiant ?

La technique de l’Évaluation de ses habiletés consiste à soumettre aux élèves un sondage composé de quelques questions simples. Ces questions ont comme objectif d’obtenir une mesure approximative de la confiance en soi des élèves par rapport à une compétence ou à une aptitude spécifique. Lorsque l’enseignant connaît le degré de confiance de ses élèves par rapport à certaines notions ou habiletés, il est en mesure de structurer plus efficacement les tâches à réaliser afin de renforcer la confiance en soi, la motivation et l’apprentissage des élèves. De plus, le fait d’évaluer leurs habiletés permet aux élèves de concentrer davantage leur attention et leurs efforts sur les tâches avec lesquelles ils sont plus hésitants et ainsi, d’améliorer dans l’ensemble leurs performances.

Vidéo d'expert

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Qu'est-ce qu'en disent les experts ?

Dans l’activité Vidéo d’expert, l’enseignant fait appel à un expert issu du domaine d’études des élèves en tant que source d’apprentissage. Pour ce faire, l’enseignant doit, préalablement à la leçon, trouver un expert en la matière, l’interviewer et filmer cet interview. Il est également possible pour l’enseignant de trouver des vidéos déjà disponibles en ligne et de les utiliser dans sa classe, en respectant, bien entendu, les droits d’auteur. Par la suite, l’enseignant peut soit faire visionner la Vidéo d’expert à ses élèves directement en classe ou leur demander de la visionner à la maison. Dans tous les cas, cet exercice peut se faire préalablement à la leçon, telle une activité brise-glace, ou encore après la leçon afin de consolider les apprentissages des élèves. Afin que cette formule pédagogique soit efficace quant aux apprentissages, l’enseignant doit prévoir une séance de rétroaction et de suivi afin de synthétiser les apprentissages réalisés. Cette séance de rétroaction peut être aussi simple qu’une discussion en plénière sur le sujet traité dans la vidéo ou encore un travail à réaliser en lien avec la vidéo (travail de recherche, questionnaire à remplir, questions d’examen, etc.). Utiliser les vidéos comme source d’apprentissage peut être très bénéfique pour les élèves puisque la majorité d’entre eux sont très à l’aise avec ce médium et en regardent abondamment. En effet, l’étude NetTendances 2011, menée par le CEFRIO (Centre facilitant la recherche et l’innovation dans les organisations), confirme qu’au Québec, ce sont désormais 82,6 % des 18 à 24 ans, 91,3 % des étudiants et 60,2 % des gens titulaires d’un diplôme universitaire qui consultent des vidéos en ligne. En somme, l’activité Vidéo d’expert permet aux élèves de varier leurs sources d’apprentissage et d’approfondir les notions préalablement acquises par la mise en contact avec une ressource externe liée au domaine d’études.

Exercices répétés

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Moyenne

La répétition mène à la perfection

Comme son nom l'indique, la formule des Exercices répétés consiste à demander aux élèves de répéter systématiquement, à l’oral ou à l’écrit, une tâche jusqu’à ce que les connaissances ou les procédures visées soient maitrisées. La tâche en question peut consister en des gestes, des mouvements, la résolution d’un exercice, la prononciation d’un mot, etc. Les Exercices répétés sont particulièrement efficaces pour l’acquisition et le maintien d’automatismes dans le but de réaliser une tâche le plus rapidement et le plus efficacement possible. En effet, l’automatisation d’une procédure fait qu’elle prend très peu de place dans la mémoire à court terme et requiert moins d’efforts cognitifs (Logan, 1988). De plus, puisque la répétition est une étape fortement recommandée pour fixer les savoirs dans la mémoire, cette formule devient particulièrement utile pour l’intégration des connaissances procédurales et le développement d’habiletés relatives à la mémorisation.

Pages