Vignettes de pédagogie active

Toutes les fiches (58)

Pages

Quiz en ligne

quiz_en_ligne
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Évaluation virtuelle

La technique du Quiz en ligne consiste à évaluer les élèves sur des notions précises grâce à l’utilisation d’un outil technologique qui soutient la création d’un quiz virtuel. Ainsi, plutôt que de passer des évaluations sommatives classiques sur papier, les élèves sont invités à se rendre en salle d’informatique afin de passer l’examen en ligne. Généralement, les Quiz en ligne comportent des questions à choix multiples (QCM) puisque ces dernières peuvent être corrigées directement par l’outil technologique, ce qui permet à l’élève d’obtenir une rétroaction instantanée sur sa performance. Il s’agit d’ailleurs de l’avantage principal de ce type d’évaluation par rapport à une évaluation classique où l’enseignant a besoin d’un certain temps pour corriger les copies. Avec cette technique, les enseignants gagnent beaucoup de temps de correction, d’où sa grande utilité pour les groupes d’élèves nombreux. En outre, puisque les Quiz en ligne sont faciles à implémenter, il est possible d’en prévoir de manière hebdomadaire pour les élèves. Cela aura l’avantage de les engager activement dans leurs apprentissages puisqu’ils devront étudier fréquemment.

Graffiti collectif

graffiti_collectif
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Faible

Construction collaborative de solutions en groupe

Pour réaliser le Graffiti collectif, l'enseignant doit former des équipes de 3 à 5 élèves et distribuer à chacune d'entre elles une feuille présentant une question différente. Ensuite, les élèves ont entre 5 et 10 minutes pour écrire, en équipe, des idées de réponses spontanées qui leur viennent en tête. Une fois le temps écoulé, les équipes passent leur feuille au groupe voisin et répondent à la nouvelle question reçue. Les rotations se poursuivent jusqu’à ce que les équipes récupèrent leur feuille initiale et en fassent une synthèse. L'enseignant clôt l'activité en réalisant un retour en plénière lors duquel chacune des équipes présente la synthèse des réponses fournies à la question qui leur avait été assignée. En somme, le Graffiti collectif permet aux élèves d'échanger des idées spontanées sur un grand nombre de questions.

Baladodiffusion

balado-diffusion
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Alpha Bravo Charlie

La technique Baladodiffusion consiste à demander aux élèves de créer, seul ou en équipe, des fichiers audio ou vidéo sur un sujet précis. Cela leur permet d'apprendre à faire de la recherche, à structurer un texte clair et concis, à faire la séquence d'un fichier audio ou vidéo et à être de bons présentateurs. Il existe plusieurs logiciels de production de balados, tels que Audacity (https://www.audacityteam.org), Vegas (https://www.vegascreativesoftware.com/fr-ca/) et GarageBand, pour les Mac seulement (https://apps.apple.com/ca/app/garageband/id408709785). Si l'objectif est de réaliser un fichier vidéo, les élèves doivent inclure des images dans leur fichier afin d'accompagner la bande audio de leur balado. Cette technique est très motivante pour les élèves car elle est amusante et elle leur permet d'être très actifs dans leurs apprentissages. De plus, elle mène à la création d'un produit concret dont les élèves sont généralement très fiers et qu'ils ont envie de partager avec leurs collègues, leur famille et leurs amis.

Interview

interview
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Bonjour ! Première question :

L'Interview est une activité lors de laquelle l'enseignant impose aux élèves un sujet d'entrevue ou un type de personne à interviewer. Cette activité peut se faire de manière individuelle ou en binômes. Dans un premier temps, les élèves doivent préparer les questions d'entrevue et les soumettre à l'enseignant pour évaluation et commentaires. Cela permet à l'enseignant de s'assurer que les élèves sont sur la bonne voie. Ensuite, les élèves procèdent à l’entrevue et réalisent une interprétation des données recueillies par la rédaction d'un compte rendu. Finalement, après l’évaluation des travaux par l’enseignant, celui-ci effectue en classe une rétroaction sur les points saillants. En somme, l'Interview permet aux élèves d'approfondir un sujet en récoltant des données pertinentes grâce à une entrevue réalisée auprès de personnes d'intérêt.

Socrative

socrative
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Évaluer en temps réel

La technique Socrative repose sur l’utilisation du site web du même nom. Ce site internet, également disponible sous la forme d’une application téléchargeable, permet de suivre le développement, les progrès et les performances des élèves à l’aide d’un support technologique. L’enseignant peut y bâtir des questions interactives rapides ou des quiz plus développés qui lui permettront de suivre, en temps réel, les apprentissages de ses élèves. Les questions de type QCM (questions à choix multiples) et les questions Vrai ou Faux se prêtent bien à cet outil puisqu’il est facile d’en programmer les réponses et de prévoir une correction automatique des questions par l’application. Par contre, il est tout de même possible d’intégrer aux questionnaires des questions à réponses courtes que l’enseignant peut corriger par la suite en grand groupe.

Ainsi, une fois le questionnaire bâti, l’enseignant doit en régler les paramètres selon ses préférences. Il doit notamment choisir le mode du questionnaire selon les trois options suivantes :

  • Commentaire instantané : les élèves répondent aux questions dans l’ordre et ne peuvent pas modifier leurs réponses. Les commentaires notés au préalable par l’enseignant pour chacune des questions sont disponibles aux élèves instantanément après que la réponse soit soumise. L’enseignant suit la progression des élèves sur un tableau des résultats en temps réel.
  • Navigation ouverte : les élèves peuvent répondre aux questions dans n’importe quel ordre et modifier leurs réponses avant de terminer. L’enseignant suit la progression des élèves sur un tableau des résultats en temps réel.
  • Rythme imposé par l’enseignant : L’enseignant contrôle le flux de questions et supervise les réponses en temps réel. Il est aussi en mesure de passer des questions et d’y revenir ensuite.

Il est également possible pour l’enseignant de fixer d’autres paramètres intéressants pour son questionnaire. Notamment, il peut imposer, ou non, aux élèves d’inscrire leur nom, il peut décider d’afficher le pointage final, ou non, et il peut aussi ne permettre qu’une seule tentative de réponse à ses élèves pour chacune des questions. Une fois tous ces paramètres sélectionnés, l’enseignant rend le questionnaire disponible et demande à ses élèves de se connecter à Socrative à l’aide de leur ordinateur portable, leur tablette ou encore leur téléphone intelligent. Au moment de se connecter, les élèves doivent inscrire le nom de la classe virtuelle créée par l’enseignant à laquelle le questionnaire a été identifié. Pendant que les élèves remplissent le questionnaire, il est possible pour l’enseignant de surveiller le nombre d’élèves qui ont répondu à telle ou telle question. Ainsi, il peut suivre leur progression et mieux gérer le temps de l’activité. Une fois le questionnaire terminé, l’enseignant a accès à un tableau de résultats complet présentant les performances de ses élèves pour chaque question. Il a également accès à des statistiques intéressantes, comme le taux de réussite à chacune des questions. Il peut décider de montrer ces tableaux et statistiques aux élèves, en prenant bien soin de masquer les noms, si l’entrée de cette information avait été imposée.

Les avantages de cette technique sont nombreux. D’abord, elle permet à l’ensemble de la classe de participer à l’activité et d’avoir l’opportunité de tenter une réponse. L’anonymat de la procédure donne d’ailleurs l’occasion aux élèves plus gênés d’être impliqués en classe. Ensuite, l’utilisation d’outils électroniques permet de dynamiser le cours et de maintenir l’attention des élèves, surtout lorsqu’une compétition est en jeu. De plus, cette stratégie permet à l’enseignant de voir en temps réel quelles sont les notions qui sont moins bien comprises par les élèves, ce qui lui permet de faire une rétroaction instantanée sur cette partie de la matière.

Symposium

symposium
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Faible

La force de l'ensemble

Le Symposium, ou Congrès scientifique, est une activité lors de laquelle les élèves sont regroupés en équipe de 3 à 6 et sont invités à présenter le fruit d'un travail ou d'un projet à leurs collègues et à d'autres personnes d'intérêt, comme des enseignants ou des clients industriels. En d'autres termes, le Symposium doit nécessairement être jumelé à une autre formule pédagogique telle qu'un projet d'envergure ou encore, une étude de cas. 

Lors de cette activité pédagogique, les élèves peuvent présenter leur travail sous diverses formes : une présentation orale, une affiche, une simulation vidéo, une maquette ou une démonstration. De plus, la manière de procéder peut être classique ou informelle. Dans le mode classique, chacune des équipes présente succinctement son travail devant le reste des auditeurs alors que, dans le mode informel, un kiosque est assigné à chacune des équipes et les élèves peuvent exposer leur travail et en discuter avec les personnes qui s’y présentent. L’avantage de ce dernier mode est que des discussions intéressantes peuvent émerger des échanges entre les élèves et leurs interlocuteurs, surtout si ces derniers sont des experts en la matière. Ainsi, en plus de permettre aux élèves de partager leurs apprentissages avec leurs collègues, le Symposium permet également d’enrichir leurs connaissances sur un sujet en particulier.

Liste ciblée

liste_ciblee
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

En quelques mots, voilà ce qu'il faut retenir

La technique de la Liste ciblée requiert des élèves de faire une liste de 5 à 6 termes ou phrases en lien avec un mot-clé préalablement déterminé par l’enseignant. Le mot-clé en question doit être relié à un concept, à une idée ou encore à une notion importante d’un chapitre, d’un module ou d’une leçon. Cette technique a l’avantage d’être polyvalente, facile à mettre en place et rapide d’exécution. De plus, elle permet à l’enseignant de mesurer aisément le degré de compréhension de ses élèves par rapport à des concepts importants d’une leçon. Il est possible pour les élèves de partager leur liste avec leurs collègues, ce qui peut générer des discussions permettant de consolider des apprentissages. En somme, la Liste ciblée permet de faciliter les apprentissages des élèves et la rétention des concepts importants d’une leçon.

Solutions documentées

solution_documentee
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Explique-moi comment et pourquoi tu le fais

La technique des Solutions documentées consiste à inviter les élèves à résoudre un exercice en suivant les étapes de résolution et en documentant ces étapes. Cette technique se base sur la métacagonition puisqu'elle permet aux élèves de prendre conscience de leurs stratégies de résolution de problèmes en se questionnant sur les étapes à suivre. Les élèves doivent donc résoudre l'exercice en explicitant clairement pourquoi chacune des étapes de résolution est suivie. Ils ne se contentent plus seulement de trouver la bonne réponse. Ils réfléchissent plutôt à leurs apprentissages et mettent en application leur pensée analytique et critique, une compétence essentielle. Cette technique pédagogique est non seulement facile à mettre en place et aisément adaptée à diverses disciplines, mais elle favorise également le développement des compétences de résolution de problèmes des élèves. De plus, elle permet aux enseignants d'avoir une meilleure compréhension du degré d'intégration des concepts par ces derniers. En effet, grâce aux Solutions documentées, les enseignants peuvent plus facilement déceler les erreurs fréquentes ou les incompréhensions liées aux méthodes de résolution de problèmes. Ensuite, ils peuvent rectifier le tir en donnant beaucoup de rétroactions aux élèves. 

Carte heuristique

carte_heuristique
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Montre-moi à quoi tu penses

Les Cartes heuristiques, aussi appelées Cartes mentales ou Mind Maps, permettent aux élèves de représenter sous forme hiérarchique et visuelle différents concepts liés aux notions du cours. Contrairement aux Cartes conceptuelles, les Cartes heuristiques ne suggèrent pas de concepts théoriques ou de mots-clés à mettre en relation. Elles demandent plutôt aux élèves de construire une arborescence d’un concept central en représentant hiérarchiquement les termes ou les images qui y sont associés. D’ailleurs, l’utilisation de couleurs et de dessins peut aider à rendre les cartes plus significatives visuellement. Il s’agit donc d’un exercice très personnel puisque les Cartes heuristiques reflètent le cheminement de la pensée de leur auteur. En somme, les Cartes heuristiques permettent aux élèves de représenter visuellement la hiérarchie des connaissances acquises sur un sujet précis.

Les indices

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Faible

Différencier pour mieux motiver

La technique des Indices permet aux enseignants de s'adapter à la rapidité d'exécution d'une tâche par les élèves. En effet, puisque tous les élèves ne travaillent pas à la même vitesse, il arrive souvent que certains d'entre eux prennent plus de temps que leurs collègues pour terminer la tâche assignée par l'enseignant, ce qui, à la longue, pourrait les démotiver. Pour mettre en œuvre cette technique, l'enseignant doit préparer à l'avance des petites feuilles de papier sur lesquelles sont inscrits des énoncés permettant d'aider les élèves dans la réalisation de la tâche. Ainsi, pendant que les élèves travaillent à une tâche en équipes, l'enseignant circule dans la classe afin de surveiller leur niveau d'avancement respectif. S'il remarque qu'un groupe est bloqué dans la tâche assignée ou n'avance pas suffisamment vite, il peut leur donner un Indice sur une feuille de papier, ce qui permettra de soutenir leur motivation à apprendre. Cette technique fait donc en quelque sorte appel à la différenciation pédagogique. Selon le Conseil supérieur de l'éducation du Québec (1993), la pédagogie différenciée est « une démarche qui met en œuvre un ensemble diversifié de moyens d’enseignement et d’apprentissage pour permettre à des élèves d’âges, d’origines, d’aptitudes et de savoir-faire hétérogènes d’atteindre par des voies différentes des objectifs communs et, ultimement, la réussite éducative. »

Les bombes

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Faible

Formule explosive !

La technique des Bombes permet aux enseignants de s'adapter à la rapidité d'exécution d'une tâche par les élèves. En effet, puisque tous les élèves ne travaillent pas à la même vitesse, il arrive souvent que certains d'entre eux terminent beaucoup plus tôt que leurs collègues la tâche assignée par l'enseignant et se retrouvent à se tourner les pouces, ce qui, à la longue, pourrait les démotiver. Pour mettre en œuvre cette technique, l'enseignant doit préparer à l'avance des petites feuilles de papier sur lesquelles sont inscrits des énoncés permettant de complexifier la tâche des élèves. Ainsi, pendant que les élèves travaillent en équipe sur une tâche, l'enseignant circule dans la classe afin de surveiller leur niveau d'avancement respectif. S'il remarque qu'un groupe a presque terminé la tâche qui lui est assignée, il peut leur lancer une Bombe, laquelle consiste en une feuille de papier présentant un défi supplémentaire en lien avec la tâche et qui permettra non seulement de garder les élèves occupés, mais aussi de soutenir leur motivation à apprendre. Cette technique fait donc en quelque sorte appel à la différenciation pédagogique. Selon le Conseil supérieur de l'éducation du Québec (1993), la pédagogie différenciée est « une démarche qui met en œuvre un ensemble diversifié de moyens d’enseignement et d’apprentissage pour permettre à des élèves d’âges, d’origines, d’aptitudes et de savoir-faire hétérogènes d’atteindre par des voies différentes des objectifs communs et, ultimement, la réussite éducative. »

Chaise de l'auteur

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

J'aimerais avoir votre opinion !

La Chaise de l’auteur est une activité d’interaction verbale qui permet aux élèves, sur une base volontaire, de lire à haute voix une de leurs rédactions et de répondre aux questions des auditeurs. Bien que cette technique soit à la base conçue pour le partage de compositions rédigées par l’élève auteur, elle peut tout aussi bien permettre à l’élève occupant la Chaise de l’auteur de partager, avec le reste de la classe, une problématique, une question théorique ou pratique, un article lu, une idée de projet, etc. Puis, il peut demander aux auditeurs leur opinion sur le contenu partagé. En plus de renforcer les compétences linguistiques à l’oral, cette activité valorise l’élève en tant qu’auteur et améliore son estime en lui permettant, entre autres, de recevoir des rétroactions positives l’encourageant à poursuivre le travail entamé. De plus, elle permet aux autres élèves de développer leurs compétences de réflexion critique et de formulation de rétroactions constructives.

Le bon mot

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Si tu devais me résumer ça en un mot... Et pourquoi ?

La technique Le bon mot se fait en deux temps. Premièrement, l’élève lit un court texte et choisit un seul mot pour le résumer. Ensuite, il écrit un ou deux paragraphes pour expliquer pourquoi il a choisi ce mot. Cette justification doit également refléter la compréhension du texte par l’élève. Il devra donc citer des exemples expliquant pourquoi ce mot en particulier résume le texte, ses thèmes et ses concepts principaux et comment le choix du mot reflète les émotions suscitées par la lecture du texte. En réalité, le choix d’un mot spécifique est moins important que la qualité de l’explication fournie par l’élève. L’exercice pourrait tout aussi bien se faire après la présentation d’une leçon par l’enseignant, que l’élève devrait résumer en un mot. La pratique de cette technique aide les élèves à développer la capacité d’écrire des résumés fortement condensés comportant de grandes quantités d’informations pour favoriser plus efficacement leur stockage dans la mémoire à long terme. De plus, cet exercice aide à développer les compétences de lecture, d’écriture, de synthèse et d’argumentation des élèves.

Étude expérimentale

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Expérience en laboratoire : de son élaboration à son application

L’Étude expérimentale est une activité dans laquelle les élèves créent une expérience à réaliser en laboratoire qui leur permettra d’étudier les causes, les effets, la nature ou les propriétés d’objets ou de phénomènes par la manipulation ou l’expérimentation. L’enseignant a pour rôle de bien planifier les séances de laboratoire et de les superviser adéquatement. Il doit également discuter au préalable avec les élèves du sujet, des exigences, des consignes et des détails concernant la tâche à réaliser en laboratoire, de même que des comportements à adopter. Ce qui est particulier avec cette technique, c’est qu’il revient aux élèves de développer leur propre protocole expérimental, lequel devra être approuvé par l’enseignant. Généralement, à la fin de l’Étude expérimentale, les élèves doivent remettre un rapport partiel ou complet qui fait entre autres état des résultats obtenus ainsi que d’une analyse de ces derniers. En somme, l’Étude expérimentale est une activité permettant aux étudiants de mettre en application et de concrétiser leurs connaissances théoriques et procédurales sur un sujet précis par la manipulation et l’expérimentation.

Analogies approximatives

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

C'est quoi ta métaphore ?

La technique des Analogies approximatives fait appel à la créativité des élèves qui doivent compléter la formulation d’une analogie proposée par l’enseignant. L’analogie à compléter est généralement de la forme suivante : A est à B ce que Y est à Z. L’enseignant fournit aux élèves les éléments A et B de l’analogie et ceux-ci déterminent les deux mots correspondants à Y et Z. Les analogies à compléter par les élèves sont dites approximatives parce que les réponses ne doivent pas nécessairement toujours avoir la rigueur requise par les analogies en logique formelle ou en mathématiques. Les avantages de cette technique sont nombreux. D’abord, elle permet à l’enseignant de déterminer si ses élèves comprennent la relation entre les concepts A et B de l’analogie. De plus, afin de trouver les mots correspondant aux éléments Y et Z, les élèves doivent mettre leurs apprentissages en perspective afin de créer des liens entre les nouvelles notions apprises et les connaissances préalablement acquises. Le fait de mettre en relation ces termes permet un apprentissage plus profond, et donc plus durable.

Blogue

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Information continue

La technique du Blogue consiste à demander aux élèves de tenir un journal virtuel afin de les aider à intégrer leurs apprentissages. Le Blogue peut être utilisé de manière individuelle ou en équipe pour présenter et synthétiser les différents concepts abordés lors des leçons. Les informations y sont présentées sous la forme de publications qui s'affichent en ordre chronologique inversé, c'est-à-dire que la publication la plus récente apparaît en haut de la page web. Les élèves peuvent intégrer à leurs publications des hyperliens web, des images, des vidéos ou même des balados. Cet outil permet non seulement le partage rapide des informations entre les élèves et avec l'enseignant, mais il encourage aussi l'interaction entre les différents intervenants puisqu'il est possible de prévoir une section de commentaires à la fin de chaque publication. Ainsi, autant l'enseignant que les élèves peuvent écrire des rétroactions sous les publications de leurs collègues, ce qui encourage l'apprentissage coopératif. Cette technique a l'avantage de stimuler l'intérêt des élèves grâce à l'utilisation d'un outil technologique avec lequel ils sont généralement à l'aise, ce qui en fait une technique rapide et facile à mettre en place.

Résumé en une phrase

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Fais ça court

La technique du Résumé en une phrase permet aux enseignants de découvrir à quel point leurs élèves sont en mesure de résumer de manière concise, complète et créative une grande quantité d'informations sur un sujet donné. La technique requiert donc des élèves de répondre à la question : « Qui fait quoi, à qui, quand, où, comment et pourquoi? » en une seule phrase. Cette longue phrase sommaire permet d’évaluer la compréhension ainsi que la capacité de synthèse des élèves.

Le Stage

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Je pratique !

Le Stage est une période de formation lors de laquelle l’élève met en pratique les compétences acquises dans un domaine ou une discipline particulière. Le Stage a généralement lieu en fin de parcours scolaire, avant que l’élève n'intègre le milieu professionnel. Le but principal du stage est de permettre au stagiaire de développer son savoir-être et son savoir-faire dans un contexte réel, similaire à celui où il devra exercer son futur métier. Le stagiaire a la chance d’être accompagné d’un formateur qui guidera ses pas et qui veillera à l’outiller avec des éléments et des savoirs nécessaires à l’accomplissement de la tâche exigée, et ce en vue de le préparer à occuper un poste particulier. L’élève stagiaire demeure, tout au long du stage, supervisé par son enseignant qui s’assure du bon déroulement du stage tant sur le plan pratique que sur le plan organisationnel. Le stage prend fin lorsque l’élève remet à son enseignant un rapport de stage comportant une analyse rétrospective de ses apprentissages ainsi qu’une évaluation du formateur de stage.

Tapis de tri

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible
Intensité d'animation - Moyenne

Classer les données

Comme le nom le suggère, les Tapis de tri permettent de trier ou de classer des idées, des images, des mots, de l’information ou des objets selon la catégorie à laquelle ils appartiennent. Afin de classer ou d’organiser différents éléments en fonction de leurs caractéristiques, les élèves choisissent la méthode de tri qui correspond le mieux à leurs besoins. Ils peuvent se servir, par exemple, de paniers, de boîtes, de cartons, de cerceaux, de diagrammes de Venn, etc. Ainsi, la tâche des élèves dans cet exercice est de classer les données selon des attributs particuliers en utilisant une méthode de tri adaptée. Le tri des déchets dans différents bacs selon leur nature est un exemple d’activité correspondant aux Tapis de tri. Cette formule pédagogique est bénéfique pour l’apprentissage, notamment chez les élèves plus visuels ou tactiles.

Équipe de réaction

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe et hors classe
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Faible

Une équipe au nom de tous!

L’Équipe de réaction est une technique servant à faciliter la communication entre un grand groupe et une personne-ressource qui leur présente un exposé. Cette méthode consiste à déléguer la prise de parole à une équipe de 3 à 5 personnes qui parlent au nom du grand groupe, et ce dans le but de questionner ou de commenter les propos émis par l’animateur. En d’autres mots, l’équipe chargée de poser les questions sert de porte-parole et d’intermédiaire entre le grand groupe et la personne-ressource. Cette activité peut avoir lieu tant en classe que dans un auditorium et peut même favoriser la participation de tous les élèves d’une école. Sur le plan pédagogique, elle développe chez l’équipe porte-parole des stratégies d’écoute et de communication efficaces puisque les membres sont invités d’abord à écouter leurs pairs et à comprendre leurs questions avant de les reformuler et de les poser à l’animateur de manière adéquate et compréhensible.

Pages