Vignettes de pédagogie active

Toutes les fiches (24)

Pages

Questionnaire sur les connaissances antérieures

Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Petit questionnaire de vérification des apprentissages acquis antérieurement

La technique du Questionnaire sur les connaissances antérieures est conçue pour recueillir des informations précises et utiles sur les apprentissages antérieurs des élèves. Ces questionnaires courts et simples sont préparés par l'enseignant et utilisés au début d’un cours, d'un module ou d'une leçon ou avant d'introduire un nouveau sujet important. Ces questionnaires peuvent exiger que les élèves écrivent de courtes réponses, encerclent les réponses de questions à choix multiples ou les deux. En somme, le Questionnaire sur les connaissances antérieures permet aux élèves de cibler précisément les notions qu'ils doivent réviser et ainsi de mieux se préparer à réussir leur cours. Pour l'enseignant, ce questionnaire permet de déterminer le degré de maîtrise des élèves et d'ajuster son enseignement en conséquence.

La minute de réflexion

Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Élevée

Exercice de synthèse court, direct et efficace

La Minute de réflexion permet à l’enseignant de vérifier rapidement la compréhension des élèves à la suite d'un apprentissage. Cette technique propose aux élèves de formuler des questions liées à leurs incompréhensions de la matière ou de résumer les éléments importants abordés hors classe ou en classe. Elle permet aux élèves de réfléchir à leurs propres difficultés et de structurer leur pensée de sorte à hiérarchiser les principales notions apprises. 

Exposé par les pairs

Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Présentation pour mieux comprendre et vulgariser

L'Exposé par les pairs est une présentation orale d'informations avec ou sans l'utilisation de moyens audio-scripto-visuels. Le présentateur s'adresse au groupe-classe et présente des informations sur un sujet précis. L'exposé peut se faire de manière individuelle ou en petits groupes. Il est possible que les élèves formant l'auditoire posent des questions aux orateurs. En somme, l'Exposé par les pairs permet aux élèves de partager leurs apprentissages tout en développant leurs habiletés de vulgarisation et de raisonnement.

Un-Deux-Tous

Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Processus de réflexion/discussion en trois étapes

Pour la réalisation de l'activité Un-Deux-Tous, l'enseignant planifie des segments d'exposés magistraux de courte durée (entre 10 et 20 minutes) portant sur la matière du cours. Ensuite, il pose une question ou propose une courte tâche aux élèves. Il alloue une minute pour y réfléchir seul (un). Cette étape est importante car elle permet à l'élève de formuler une réponse élaborée. Puis, l'enseignant invite les élèves à comparer leur réflexion en dyade (deux). Quelques dyades partagent ensuite leurs idées à tout le groupe (tous). Cette activité devrait donc se décliner en trois grandes étapes :

  1. Formulation d'une réponse individuelle à la question posée
  2. Formulation d’une réponse en dyade (partage de la réponse avec un coéquipier, écoute attentive de sa réponse et création d'une nouvelle réponse plus élaborée compte tenu de la mise en commun)
  3. Partage de la réponse finale en plénière

En somme, cette technique permet de s'assurer que tous les élèves s'engagent de façon simultanée dans le processus d'apprentissage actif en les amenant à comparer leurs idées et leurs réponses.

Documentation trouée

documentation_trouee
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Durée de l'activité - Activités développées (Entre 30 et 60 minutes)
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Élevée

Qu'est-ce qui manque ?

La technique Documentation trouée consiste à fournir aux élèves une version incomplète des notes de cours qu’ils pourront compléter en classe à l’aide de l’exposé magistral de l’enseignant. Généralement, les éléments manquants dans les notes de cours correspondent à des mots-clés, à de courtes phrases ou à la solution d’un exercice. Cette technique est préférable à l’absence totale de notes de cours pour les élèves, car la Documentation trouée a l’avantage de libérer du temps afin de leur permettre de réfléchir sur les notions enseignées. En effet, puisqu’ils ne doivent prendre en note que certains éléments et non l’ensemble des notes, ils peuvent se concentrer sur ce que leur apprend l’enseignant et déduire les éléments qui manquent. Dans le même ordre d’idée, lorsque la technique Documentation trouée est comparée à celle de fournir aux élèves une version complète des notes de cours, elle présente l’avantage de motiver ces derniers à se présenter en classe, les incite à être plus attentifs à la présentation et, surtout, les implique dans leurs apprentissages en les invitant à réfléchir sur les notes qui doivent être prises. Afin de rendre l’activité significative et efficace pour l’apprentissage, il faut que les éléments retirés des notes de cours puissent être déduits par les élèves qui ont assisté au cours, sans que ces derniers ne soient nécessairement aidés par l’enseignant. En somme, la Documentation trouée permet aux élèves de réfléchir sur les notions présentées de manière magistrale, et donc de mieux les assimiler.

Matrice de la mémoire

Matrice de la mémoire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Mettre en relation des apprentissages

La technique de la Matrice de la mémoire consiste à demander aux élèves de remplir un tableau divisé en lignes et en colonnes. L'enseignant fournit aux élèves les titres des lignes et des colonnes de la matrice et c'est à eux de remplir les cases vierges. Cette technique permet d’organiser l'information et d'illustrer les relations entre différentes notions. La Matrice de la mémoire permet donc une synthèse visuelle et rapide de certains concepts ou de certaines notions.

Billet d’entrée

Vignette temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Élevée

D'où partons-nous ?

La technique du Billet d'entrée permet de faire une évaluation rapide et sommaire des connaissances acquises par les élèves lors des derniers cours, en les invitant à répondre à une ou quelques questions. L’enseignant peut alors adapter sa leçon grâce aux réponses reçues quelques minutes auparavant et ainsi, revenir sur les notions ou les concepts moins bien compris. Cette formule pédagogique permet donc d'assurer le suivi et l'enchaînement des leçons, en plus de favoriser l'assimilation et la régulation des concepts par les élèves. De plus, cette activité permet de susciter l'attention du groupe dès le début de la leçon.

Pecha Kucha

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Top Chrono !

Le terme Pecha Kucha est l’équivalent du mot « conversation » en japonais et l’objectif d’une telle activité est d’amener les élèves à réfléchir de manière différente sur leur sujet, afin qu’ils préparent des présentations orales plus courtes, plus créatives et plus raffinées. En effet, avec la technique Pecha Kucha, les élèves réalisent, seuls ou en groupe, une présentation orale chronométrée à l’aide d’un logiciel de présentation tel que PowerPoint ou Keynote. Généralement, la contrainte imposée par la méthode traditionnelle du Pecha Kucha est celle du 20x20, soit 20 diapositives de 20 secondes chacune. Évidemment, il est possible de modifier le nombre de diapositives totales de la présentation ou même leur durée. Par contre, il faut savoir que le principe du Pecha Kucha repose sur la contrainte de temps imposée à une diapositive, dont la durée doit être comprise entre 20 et 30 secondes. Cette façon de procéder oblige les élèves à repenser la façon de présenter leur contenu. Puisque le temps de présentation d’une diapositive est très limité, les élèves doivent favoriser les éléments visuels au détriment du texte, ce qui permet d’avoir des présentations plus claires et plus épurées. Cela force également les élèves à mieux planifier leur présentation orale ainsi qu’à la pratiquer plus d’une fois, ce qui rend leur travail beaucoup plus structuré et professionnel. De plus, faire une présentation selon le mode Pecha Kucha est beaucoup plus intéressant pour l’auditoire puisque le rythme soutenu de la présentation la rend plus dynamique et leur permet d’être plus attentifs. Finalement, puisqu’un temps limite est imposé à chacune des diapositives, les présentations sont généralement plus courtes, ce qui laisse la chance aux orateurs d’échanger avec l’auditeurs et de répondre à leurs questions.

Démonstration

Démonstration
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Élevée

Il faut voir pour comprendre !

La Démonstration est une activité lors de laquelle l’enseignant réalise une série d’étapes devant les élèves. Il accompagne ses gestes d’explications et s’assure que tous les élèves ont accès à l’information transmise. Lors de la démonstration, l’enseignant engage la participation des élèves en leur posant des questions ou en leur demandant de formuler des prédictions. Une fois la démonstration terminée, l’enseignant propose aux élèves un travail de suivi afin de clore l’activité. En somme, la Démonstration permet aux élèves de prendre connaissance d'un contenu nouveau de manière visuelle et interactive.

Télévoteurs

Télévoteurs
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Élevée

Devoir de citoyen, on vote !

Les Télévoteurs sont une stratégie permettant la votation électronique instantanée en classe grâce à des questions sur un sujet quelconque. Les participants doivent transmettre leur réponse avec le télévoteur. Lorsque la période de vote est terminée, la compilation se fait automatiquement et les résultats sont affichés immédiatement sous forme de graphique à l'écran. Cette stratégie exige que les questions soient de type choix multiples. Les élèves peuvent répondre à ces questions individuellement, en binômes ou en petits groupes. Le fait de travailler en équipe offre l'avantage de créer des discussions entre les élèves et les incite à expliciter leur cheminement pour trouver la bonne réponse. En somme, l'activité des Télévoteurs permet à l’ensemble des élèves de valider leurs apprentissages de manière motivante et interactive.

Symposium

symposium
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En plusieurs séances
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Faible

La force de l'ensemble

Le Symposium, ou Congrès scientifique, est une activité lors de laquelle les élèves sont regroupés en équipe de 3 à 6 et sont invités à présenter le fruit d'un travail ou d'un projet à leurs collègues et à d'autres personnes d'intérêt, comme des enseignants ou des clients industriels. En d'autres termes, le Symposium doit nécessairement être jumelé à une autre formule pédagogique telle qu'un projet d'envergure ou encore, une étude de cas. 

Lors de cette activité pédagogique, les élèves peuvent présenter leur travail sous diverses formes : une présentation orale, une affiche, une simulation vidéo, une maquette ou une démonstration. De plus, la manière de procéder peut être classique ou informelle. Dans le mode classique, chacune des équipes présente succinctement son travail devant le reste des auditeurs alors que, dans le mode informel, un kiosque est assigné à chacune des équipes et les élèves peuvent exposer leur travail et en discuter avec les personnes qui s’y présentent. L’avantage de ce dernier mode est que des discussions intéressantes peuvent émerger des échanges entre les élèves et leurs interlocuteurs, surtout si ces derniers sont des experts en la matière. Ainsi, en plus de permettre aux élèves de partager leurs apprentissages avec leurs collègues, le Symposium permet également d’enrichir leurs connaissances sur un sujet en particulier.

Chaise de l'auteur

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

J'aimerais avoir votre opinion !

La Chaise de l’auteur est une activité d’interaction verbale qui permet aux élèves, sur une base volontaire, de lire à haute voix une de leurs rédactions et de répondre aux questions des auditeurs. Bien que cette technique soit à la base conçue pour le partage de compositions rédigées par l’élève auteur, elle peut tout aussi bien permettre à l’élève occupant la Chaise de l’auteur de partager, avec le reste de la classe, une problématique, une question théorique ou pratique, un article lu, une idée de projet, etc. Puis, il peut demander aux auditeurs leur opinion sur le contenu partagé. En plus de renforcer les compétences linguistiques à l’oral, cette activité valorise l’élève en tant qu’auteur et améliore son estime en lui permettant, entre autres, de recevoir des rétroactions positives l’encourageant à poursuivre le travail entamé. De plus, elle permet aux autres élèves de développer leurs compétences de réflexion critique et de formulation de rétroactions constructives.

Socrative

socrative
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Évaluer en temps réel

La technique Socrative repose sur l’utilisation du site web du même nom. Ce site internet, également disponible sous la forme d’une application téléchargeable, permet de suivre le développement, les progrès et les performances des élèves à l’aide d’un support technologique. L’enseignant peut y bâtir des questions interactives rapides ou des quiz plus développés qui lui permettront de suivre, en temps réel, les apprentissages de ses élèves. Les questions de type QCM (questions à choix multiples) et les questions Vrai ou Faux se prêtent bien à cet outil puisqu’il est facile d’en programmer les réponses et de prévoir une correction automatique des questions par l’application. Par contre, il est tout de même possible d’intégrer aux questionnaires des questions à réponses courtes que l’enseignant peut corriger par la suite en grand groupe.

Ainsi, une fois le questionnaire bâti, l’enseignant doit en régler les paramètres selon ses préférences. Il doit notamment choisir le mode du questionnaire selon les trois options suivantes :

  • Commentaire instantané : les élèves répondent aux questions dans l’ordre et ne peuvent pas modifier leurs réponses. Les commentaires notés au préalable par l’enseignant pour chacune des questions sont disponibles aux élèves instantanément après que la réponse soit soumise. L’enseignant suit la progression des élèves sur un tableau des résultats en temps réel.
  • Navigation ouverte : les élèves peuvent répondre aux questions dans n’importe quel ordre et modifier leurs réponses avant de terminer. L’enseignant suit la progression des élèves sur un tableau des résultats en temps réel.
  • Rythme imposé par l’enseignant : L’enseignant contrôle le flux de questions et supervise les réponses en temps réel. Il est aussi en mesure de passer des questions et d’y revenir ensuite.

Il est également possible pour l’enseignant de fixer d’autres paramètres intéressants pour son questionnaire. Notamment, il peut imposer, ou non, aux élèves d’inscrire leur nom, il peut décider d’afficher le pointage final, ou non, et il peut aussi ne permettre qu’une seule tentative de réponse à ses élèves pour chacune des questions. Une fois tous ces paramètres sélectionnés, l’enseignant rend le questionnaire disponible et demande à ses élèves de se connecter à Socrative à l’aide de leur ordinateur portable, leur tablette ou encore leur téléphone intelligent. Au moment de se connecter, les élèves doivent inscrire le nom de la classe virtuelle créée par l’enseignant à laquelle le questionnaire a été identifié. Pendant que les élèves remplissent le questionnaire, il est possible pour l’enseignant de surveiller le nombre d’élèves qui ont répondu à telle ou telle question. Ainsi, il peut suivre leur progression et mieux gérer le temps de l’activité. Une fois le questionnaire terminé, l’enseignant a accès à un tableau de résultats complet présentant les performances de ses élèves pour chaque question. Il a également accès à des statistiques intéressantes, comme le taux de réussite à chacune des questions. Il peut décider de montrer ces tableaux et statistiques aux élèves, en prenant bien soin de masquer les noms, si l’entrée de cette information avait été imposée.

Les avantages de cette technique sont nombreux. D’abord, elle permet à l’ensemble de la classe de participer à l’activité et d’avoir l’opportunité de tenter une réponse. L’anonymat de la procédure donne d’ailleurs l’occasion aux élèves plus gênés d’être impliqués en classe. Ensuite, l’utilisation d’outils électroniques permet de dynamiser le cours et de maintenir l’attention des élèves, surtout lorsqu’une compétition est en jeu. De plus, cette stratégie permet à l’enseignant de voir en temps réel quelles sont les notions qui sont moins bien comprises par les élèves, ce qui lui permet de faire une rétroaction instantanée sur cette partie de la matière.

Questionnement

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Élevée

Quand simplicité et efficacité vont de pair !

Le Questionnement est la technique d’apprentissage actif la plus simple à implanter et probablement la plus utilisée. Elle consiste, lors d’une leçon, à poser une ou plusieurs questions aux élèves de sorte à susciter leur réflexion. Cette méthode permet également à l’enseignant d’obtenir plus d’informations sur la compréhension d’un concept par ses élèves. Le Questionnement peut se faire à différents moments lors de la leçon. Si cette technique est mise en pratique en début de leçon, c’est pour enclencher la réflexion. Si l’enseignant l’utilise en cours de leçon, c’est pour mieux adapter ses explications aux élèves. Si c’est plutôt en fin de leçon, alors c’est pour s’assurer de la compréhension des concepts par les élèves. Plusieurs types de questions existent et chacune possède des avantages et des inconvénients. Par exemple, il est possible de poser des questions ouvertes, qui permettent de recueillir beaucoup d’informations puisqu’elles laissent beaucoup de liberté aux élèves. Il y a aussi les questions fermées qui ont l’avantage d’être rapides et qui sont surtout pertinentes lorsque l’objectif est de cibler de l’information précise. De plus, les questions posées peuvent être directes et cibler des élèves en particulier ou peuvent être posées à la cantonade lorsque l’objectif de l’enseignant est d’alimenter les échanges entre les élèves en créant une discussion.

Billet de sortie

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Mesure instantanée de la compréhension

Les Billets de sortie sont un outil d’évaluation formative qui permet aux enseignants d’évaluer dans quelle mesure les élèves comprennent ce qui leur est enseigné en classe. Cet outil peut être utilisé quotidiennement ou hebdomadairement. Un bon Billet de sortie peut indiquer si les élèves ont une compréhension superficielle ou approfondie des notions enseignées et permettent aux enseignants de situer les lacunes de leurs élèves et de cerner ce qu’ils doivent corriger dans leur enseignement. Cette activité est réalisée à la fin de la leçon et les élèves sont invités à répondre sur une feuille de papier à une question posée par l’enseignant. La question posée doit essentiellement porter sur la leçon qui vient de se terminer et peut avoir plusieurs objectifs. Elle peut servir à repérer des concepts qui nécessitent des éclaircissements ou encore, à répondre à une question théorique sur la matière vue en classe. Cette technique permet à l’enseignant de valider la compréhension des élèves. Elle peut également permettre à ces derniers de poser une question sur les notions enseignées à l’enseignant.

Les indices

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Faible

Différencier pour mieux motiver

La technique des Indices permet aux enseignants de s'adapter à la rapidité d'exécution d'une tâche par les élèves. En effet, puisque tous les élèves ne travaillent pas à la même vitesse, il arrive souvent que certains d'entre eux prennent plus de temps que leurs collègues pour terminer la tâche assignée par l'enseignant, ce qui, à la longue, pourrait les démotiver. Pour mettre en œuvre cette technique, l'enseignant doit préparer à l'avance des petites feuilles de papier sur lesquelles sont inscrits des énoncés permettant d'aider les élèves dans la réalisation de la tâche. Ainsi, pendant que les élèves travaillent à une tâche en équipes, l'enseignant circule dans la classe afin de surveiller leur niveau d'avancement respectif. S'il remarque qu'un groupe est bloqué dans la tâche assignée ou n'avance pas suffisamment vite, il peut leur donner un Indice sur une feuille de papier, ce qui permettra de soutenir leur motivation à apprendre. Cette technique fait donc en quelque sorte appel à la différenciation pédagogique. Selon le Conseil supérieur de l'éducation du Québec (1993), la pédagogie différenciée est « une démarche qui met en œuvre un ensemble diversifié de moyens d’enseignement et d’apprentissage pour permettre à des élèves d’âges, d’origines, d’aptitudes et de savoir-faire hétérogènes d’atteindre par des voies différentes des objectifs communs et, ultimement, la réussite éducative. »

Les bombes

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Intensité d'animation - Faible

Formule explosive !

La technique des Bombes permet aux enseignants de s'adapter à la rapidité d'exécution d'une tâche par les élèves. En effet, puisque tous les élèves ne travaillent pas à la même vitesse, il arrive souvent que certains d'entre eux terminent beaucoup plus tôt que leurs collègues la tâche assignée par l'enseignant et se retrouvent à se tourner les pouces, ce qui, à la longue, pourrait les démotiver. Pour mettre en œuvre cette technique, l'enseignant doit préparer à l'avance des petites feuilles de papier sur lesquelles sont inscrits des énoncés permettant de complexifier la tâche des élèves. Ainsi, pendant que les élèves travaillent en équipe sur une tâche, l'enseignant circule dans la classe afin de surveiller leur niveau d'avancement respectif. S'il remarque qu'un groupe a presque terminé la tâche qui lui est assignée, il peut leur lancer une Bombe, laquelle consiste en une feuille de papier présentant un défi supplémentaire en lien avec la tâche et qui permettra non seulement de garder les élèves occupés, mais aussi de soutenir leur motivation à apprendre. Cette technique fait donc en quelque sorte appel à la différenciation pédagogique. Selon le Conseil supérieur de l'éducation du Québec (1993), la pédagogie différenciée est « une démarche qui met en œuvre un ensemble diversifié de moyens d’enseignement et d’apprentissage pour permettre à des élèves d’âges, d’origines, d’aptitudes et de savoir-faire hétérogènes d’atteindre par des voies différentes des objectifs communs et, ultimement, la réussite éducative. »

Brise-glace

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Équipe
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Élevée

Faire les premiers pas

L'activité Brise-glace est généralement utilisée en début de leçon dans le but de capter l'attention des élèves, de leur donner un aperçu du contenu qui sera enseigné et de créer une atmosphère de groupe positive. Cette activité peut également permettre d'établir un lien entre les élèves et favoriser un environnement d'apprentissage sécurisant, ce qui contribue généralement à l'amélioration de la participation des élèves et à l'accroissement de leur persévérance. De plus, le Brise-glace peut servir à activer les connaissances antérieures des élèves et peut prendre plusieurs formes, mais est généralement de courte durée et, bien souvent, fait appel à l'humour. Ainsi, afin d'amorcer son cours, un enseignant pourrait faire une blague, poser une question à ses élèves, leur soumettre un défi ou une énigme à résoudre, leur faire visionner une vidéo ou encore leur montrer un objet précis qui est lié aux notions qui seront enseignées lors de la leçon.

Inventaire de concepts

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités courtes (< 30 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Moyen groupe (entre 30 et 100)
Participants - Grand groupe (> 100)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Faible

Est-ce que tu maitrises mieux les concepts à la fin du cours qu'au début ?

Un Inventaire de concepts est un questionnaire sur les connaissances et les concepts de base dans un domaine donné. Il est composé d’un ensemble de questions à choix multiples conçues dans l’objectif de sonder la compréhension de ces concepts fondamentaux par les élèves. Ainsi, un Inventaire de concepts évalue non seulement la bonne réponse trouvée par les élèves, mais aussi la nature ou la qualité de leur compréhension. Il faut donc que chaque option de réponse incorrecte pour une question reflète un type différent de compréhension du concept ou fasse appel à une idée fausse courante que les élèves peuvent entretenir sur ce dernier. Ainsi, l’enseignant est en mesure de repérer aisément ces idées fausses et d’y remédier lors de son enseignement. Généralement, les élèves sont invités à répondre à l’Inventaire des concepts à deux reprises : d’abord lors du tout premier cours et ensuite lors du dernier. De cette façon, l’enseignant est en mesure de déterminer l’impact de son enseignement sur les idées fausses des élèves ou encore sur leur bonne compréhension des concepts importants du cours.

L'entretien en tête-à-tête

vignette_temporaire
Déroulement de l'activité - Sporadiques
Déroulement de l'activité - En classe seulement
Durée de l'activité - Activités élaborées (> 60 minutes)
Participants - Petit groupe (< 30)
Participants - Individuel
Intensité d'animation - Élevée

Discutons, en tête-à-tête!

L’Entretien en tête-à-tête est un exercice au cours duquel l’enseignant pose des questions à un élève afin de favoriser une discussion sur un sujet précis. Il peut également s’agir d’un échange sur une démarche particulière utilisée par l’élève pour résoudre un problème ou un calcul. Ainsi, l’Entretien en tête-à-tête permet soit d’évaluer les connaissances d’un élève par rapport à un sujet donné, soit de le guider dans un processus établi. Cette formule pédagogique a l’avantage de recourir à une interaction plus individualisée entre l’enseignant et son élève, ce qui permet à l’enseignant d’orienter ses questions selon les besoins de celui-ci et d’apporter des éclaircissements sur les notions plus ou moins bien assimilées.

Pages